Radio One Logo
  • Grammy Awards : Billie Eilish jeune reine des Grammy Awards

    Grammy Awards

    Grammy Awards : Billie Eilish jeune reine des Grammy Awards

    27 janv. 2020 21:30

    86 vues

    « Révélation de l’année », « album de l’année », « meilleure chanson », « meilleur enregistrement »… Billie Eilish, 18 ans, a été couverte de récompenses dimanche 26 janvier lors de la 62e édition des Grammy Awards à Los Angeles. Une cérémonie tout entière dédiée au basketteur de légende Kobe Bryant, mort quelques heures auparavant dans un accident d’hélicoptère à Calabasas (Californie), d’autant qu’elle se tenait dans le stade Staples Center de Los Angeles, à l’endroit même où Kobe Bryant a joué des années durant pour l’équipe des Lakers.

    Un phénomène sur Internet
    Billie Eilish a été consacrée par une industrie musicale secouée par son premier album « When We Fall Asleep, Where Do We Go ? » sorti au printemps 2019 (Polydor). La jeune chanteuse connaissait déjà un vif succès sur Internet pour sa pop audacieuse, marquée par des basses lourdes et mâtinée de « trap » et d’électro.

    En chiffres, Billie Eilish c’est 25,2 milliards de streams, 13,7 millions d’albums ajustés (en comptant les streams), 23,2 millions d’abonnés YouTube, 4,3 milliards de vues, 2 American Music Awards, 3 European Music Awards, 3 Apple Awards, 1 NRJ Awards et donc 4 Grammys Awards. Sacrée « Femme de l’année » par le magazine professionnel Billboard, l’adolescente aux cheveux partiellement teints en vert est devenue la plus jeune artiste à avoir reçu autant de récompenses depuis le début de la compétition des Grammy Awards.

    « Je n’aurais jamais pensé que ça m’arrive, de toute ma vie », s’est-elle exclamée en venant recevoir sur scène son premier prix de la soirée. « J’ai grandi en vous regardant tous », a-t-elle lancé ingénument au parterre de stars présentes dans la salle, dont Taylor Swift, Beyoncé, Ariana Grande et Ed Sheeran.

    Une ado qui travaille avec son frère, Finneas O’Connell
    La catégorie de la « meilleure performance pop solo » est la seule qui a échappé à Billie Eilish au profit de la flamboyante rappeuse Lizzo. Autre jeune phénomène, le rappeur Lil Nas X a dû se contenter d’une statuette pour le clip vidéo de son tube « Old Town Road » et pour le meilleur duo pop avec Billy Ray Cyrus.

    Billie Eilish a signé par ailleurs avec son frère et principal collaborateur, Finneas O’Connell, 22 ans, le thème officiel du prochain volet des aventures de James Bond, « Mourir peut attendre », qui sortira en avril 2020.

    Bad Guy, Everything I wanted, When the Party is Over, Bury a Friend, All the Good Girls go to Hell… Cette idole planétaire qui, sur sa première pochette de disque, semblait sortir de son lit en pyjama, rencontre les préoccupations des ados et en parle sans tabous, laissant entendre les inquiétudes d’une génération.

    Une voix qui « emporte et apaise »
    Billie Eilish est significative d’une époque où le succès se rencontre sur Internet auprès de jeunes streamers qui ont plébiscité une ado leur ressemblant. Pour autant la modernité de ses compositions, les émotions et la tristesse qu’elle laisse entendre et sa voix très expressive, ont conquis les milieux de la musique au-delà de sa génération.

    Le pianiste, compositeur et chroniqueur André Manoukian a raconté sa découverte de Billie Eilish dans Le Nouvel Observateur. « Je me suis pris ça comme une claque. C’était un choc heureux, comme j’en ai une fois tous les dix ans. En l’écoutant, je ne faisais pas gaffe à ce qu’elle disait. C’est le son qui m’a tué. Quand je dis le son… C’est sa voix. Elle t’emporte et t’apaise à la fois. »

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Morning du Weekend

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT