Radio One Logo
  • Débats budgétaires : Leela Devi Dookun-Lutchoomun plaide pour une éducation hybride où la technologie sera omniprésente

    Débats budgétaires

    Débats budgétaires : Leela Devi Dookun-Lutchoomun plaide pour une éducation hybride où la technologie sera omniprésente

    12 juin 2020 11:30

    67 vues

    La ministre de l’Education, Leela Devi Dookun-Lutchoomun, a soutenu, hier, jeudi 11 juin que la pandémie du Covid-19 aura tout changé. Et l’éducation est appelée à se réinventer en ces temps d’incertitudes. 

    Dans son allocution lors des débats sur le budget 2020-2021, Leela Devi Dookun-Lutchoomun a déclaré que nous nous dirigeons vers une éducation hybride où la technologie sera omniprésente et où le rôle de l’enseignant sera appelé à changer.

    Il faudra se réinventer et trouver le juste milieu entre la santé de nos enfants et leurs études. Ce changement, cette éducation hybride passe par la technologie, affirme la ministre.

    « Aujourd'hui, apprendre ne peut plus être considéré comme une simple activité qui se déroule au même moment et au même endroit. Cela explique l'attrait pour l'apprentissage mixte ou hybride, un mélange d'enseignement en face à face et de cours en ligne. Le e-learning doit maintenant être ancré sur le système éducatif à l'avenir. Et c'est le New Normal. »

    Commentant les propos de la député MMM, Arianne Navarre Marie, Leela Devi Dookun-Lutchoomun s’est défendue sur l’argument que jamais le Online teaching ne pourra remplacer la présence d’un professeur en classe. Pour la ministre, le rôle de l’enseignant est appelé à changer.

    « Ce sera à l’accompagnateur de ‘mentor’ l’élève. Le rôle du professeur deviendra encore plus important. »

    La ministre de l’éducation n’a pas manqué, au passage, d’égratigner le député Gungaparsad.

    « Il ne faut pas dire n’importe quoi, M.Gungaparsad a parler de beaucoup de choses ; des examens, comment se passera la distanciation physique, le port du masque. Nous sommes tous conscients que les très petits ne pourront peut-être pas le faire. Ce n’est pas de gaité de cœur qu7e nous demandons aux élèves de rester en classe mais nous avons aussi donner l’autonomie aux écoles. »

    Si elle a reconnu les difficultés liées à la diffusion des cours en ligne et à la télévision et les inégalités engendrées par cette formule, la ministre a déclaré que plusieurs pays ont été confrontés à cette situation, avant de conclure que le budget fait provision pour ce nouveau besoin.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Enquêtes en Direct

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT