Radio One Logo
  • Privy Council : CT Power parle de subterfuges du gouvernement pour refuser de signer l’accord

    Privy Council

    Privy Council : CT Power parle de subterfuges du gouvernement pour refuser de signer l’accord

    05 avril 2019 11:00

    75 vues

    Le projet de centrale à charbon dans la région de Pointe aux Caves, à Albion, approuvé sous le régime travailliste, a été rejeté par le gouvernement de Lalians Lepep, en 2015. Les promoteurs malaysiens, qui avaient déjà obtenu leurs permis dont l’Environment Impact Assessment, s’en sont remis au Privy Council. Les Law Lords rendront leur jugement ultérieurement.

    Le représentant de l’Etat, le Queen’s Counsel James Guthrie, a d’abord souligné que la firme CT Power a une action en réclamation devant la cour Suprême de Rs4,6 milliards, et un appel devant le Privy Council sur le même litige. Il a soutenu que la compagnie malaysienne ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre.

    Sur un point plus technique, l’avocat soutient également que la compagnie n’avait pas le droit de demander une révision judiciaire, vu que la décision de ne pas aller de l’avant avec le projet a été prise par le conseil des ministres, et pas par un corps paraétatique.

    Me Désiré Basset, avocat de CT Power, soutient quant à lui qu’il y a eu un black out des autorités. Aucune communication du gouvernement, a-t-il insisté. Le Senior Counsel a qualifié la raison du refus du gouvernement, en questionnant les capacités financières de la compagnie, de subterfuges. Selon les promoteurs, il s’agit d’une décision purement politique.

    Le jugement du conseil privé est très attendu par le gouvernement, les promoteurs, mais aussi par les habitants d’Albion. Ces derniers avaient tenu plusieurs manifestations contre ce projet.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT