Radio One Logo
  • Marée noire : le Japon se fait aussi taper sur les doigts pour sa faible réaction face à la catastrophe

    Environnement

    Marée noire : le Japon se fait aussi taper sur les doigts pour sa faible réaction face à la catastrophe

    24 août 2020 10:05

    148 vues

    Le gouvernement japonais semble être sur la défensive, peut-être par crainte de réclamations en dommages et intérêts, a déclaré Kanna Mitsuta, directrice exécutive de l'organisation non-gouvernementale Friends of the Earth Japan, membre des Amis de la Terre International.

    Même si le MV Wakashio était sous pavillon panaméen, il y va quand même de la responsabilité du Japon, souligne Kanna Mitsuta, car le navire appartenait à des compagnies maritimes japonaises.... Le gouvernement japonais devrait s'impliquer davantage comme s'il s'agissait de son propre problème, estime l’écologiste, dénonçant l’attitude distante des autorités japonaises par rapport à des pays comme la France et l'Inde.

    Kanna Mitsuta avance que le Japon pouvait également jouer un rôle actif en partageant son expérience et son expertise dans la gestion des accidents maritimes.

    La première réaction d'un haut fonctionnaire japonais, suite à l’échouement du MV Wakashio, le 25 juillet, est venue 17 jours après, soit le 11 août, du ministre des Terres, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, affirmant que tous les efforts possibles seront mobilisés pour soutenir Maurice.

    Le gouvernement de Shinzo Abe a dépêché mercredi une deuxième équipe de secours à Maurice, composée de sept membres, y compris des fonctionnaires du ministère de l'Environnement et de l'Institut national des études environnementales, pour aider à nettoyer le pétrole et à comprendre les dommages environnementaux causés par l'accident.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT