Radio One Logo
  • Protection de l’écosystème: Les Nations Unies relèvent une série de lacunes majeures à Maurice et proposent des recommandations urgentes

    Environnement

    Protection de l’écosystème: Les Nations Unies relèvent une série de lacunes majeures à Maurice et proposent des recommandations urgentes

    16 juil. 2020 11:30

    43 vues

    Afin d’éviter des dommages irréversibles à la biodiversité, l’Independent Office for Audit and Investigations du Programme des Nations unies pour le développement proposent des recommandations urgentes. Notamment une loi sur les Zones écologiquement sensibles (Environmentally Sensitive Areas) et sur les Zones humides (wetlands).

    L’instance internationale sollicite également l’avis du public pour protéger les écosystèmes sur le littoral mauricien. Ces recommandations font suite également à une plainte déposée par la plateforme écologiste Aret kokin nou laplaz en mars 2019, auprès des Nations Unies.

    Les activistes d’AKNL ont attiré l’attention de l’Independent Office for Audit and Investigations sur la destruction de wetlands, de dunes de sable et d’autres zones écologiquement sensibles sur le littoral mauricien. Notamment pour des projets d’hôtels et de villas de luxe.

    Basé au quartier-général du Programme des Nations Unies pour le Développement à New York, l’OAI a relevé une série de lacunes majeures à Maurice. Et a demandé au bureau local du PNUD de prendre plusieurs actions correctrices dans le cadre d’un projet, financé à hauteur de 4.67 millions de dollars américains par le Global Environment Facility, une institution de financement mondial créé pour aider à résoudre les problèmes environnementaux les plus pressants de la planète.

    A noter que l’agence locale du PNUD et le gouvernement mauricien ont sollicité les fonds du GEF pour le projet d’Intégration de la Biodiversité dans la Gestion de la Zone Côtière en cours depuis 2017 et qui devait être complété en 2021. Mais les recommandations et constats de l’OAI concernant ce projet sont au stade intérimaire. L’OAI demande ainsi au Bureau local du PNUD-UNDP à Maurice de rectifier le tir.

    Les membres d’Aret kokin nou laplaz ont déposé, hier, un sixième courrier, pour illustrer l’urgence de la situation, au bureau du ministre de l’Environnement, afin qu’il use de son pouvoir pour empêcher, ce que les écologistes qualifient de massacres à l’environnement. Nous avons vainement tenté d’obtenir une réaction de ce ministère à ce sujet.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT