Radio One Logo
  • Restaurer naturellement les côtes de l’île, telle est la mission que s’est fixée la société Le Floch Dépollution

    Environnement

    Restaurer naturellement les côtes de l’île, telle est la mission que s’est fixée la société Le Floch Dépollution

    24 sept. 2020 15:09

    35 vues

    Présente à Maurice depuis août, la société Le Floch Dépollution, spécialisée dans la dépollution maritime, continue ses opérations dans le Sud-Est. Elle fait de son mieux pour extraire les restes d’hydrocarbures témoin du désastre écologique dû à l’échouement du Wakashio. La compagnie met l’accent sur le fait que tout est fait naturellement, sans produits chimiques.

    La côte a été divisée en quatre sites, soit Rivière-des-Créoles, Vieux-Grand-Port, Bois-des-Amourettes et Bambous-Virieux, afin de mieux organiser les différentes phases des opérations et ainsi structurer les équipes en fonction du travail qui doit être accompli.

    Pauline Morvan, coordinatrice des quatre sites, nous éclaire sur les différentes phases de l’opération.

    La première phase des opérations est la plus longue et la plus importante, selon Pauline Morvan. Il s’agit de collecter les hydrocarbures toujours présents sur les côtes, pour éviter qu’elle ne se répande pas dans des zones non polluées.

    « Nous devons collecter toute l’huile susceptible de se balader et impacter les zones qui n’ont pas été contaminer. Il y a beaucoup de travail manuel à faire. L’un de nos objectifs et de générer un minimum de déchets donc nous essayons d’être très sélectif dans la collecte manuelle que nous faisons. »

    Des équipements spécialisés sont utilisés pour la deuxième phase, qui est beaucoup plus technique.

    « Sur les rochers, nous faisons du nettoyage à haute pression, nous pompons de l’eau de mer et nous n’utilisons pas de produits chimiques. Beaucoup de pétrole invisible est enfoui dans le sable. »

    150, c’est le nombre de Mauriciens habitant la région du Sud- est qu’a recrutés Le Floch Dépollution pour mener à bien cette opération de nettoyage. 

    « Nous embauchons du personnel local, beaucoup de pêcheurs travaillent avec nous. »

    Le processus de dépollution devrait s’étendre sur une période de cinq mois si tout se passe bien, si les conditions météorologiques restent favorables.

Laissez-nous vos commentaires

A lire aussi

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT