Radio One Logo
  • Allégation de traitement de faveur: 3 membres  de l’helicopter squadron contraints à la quarantaine

    Faits Divers

    Allégation de traitement de faveur: 3 membres de l’helicopter squadron contraints à la quarantaine

    03 août 2020 10:25

    1788 vues

    Echouement du MV Wakashio. Deux sergents et un constable de l’Helicopter Squadron de la police n’en reviennent pas d’avoir échoué, hier soir, au centre de quarantaine de Belle-Mare, en compagnie de dix membres  d’équipage du vraquier.

    Ses hommes, en compagnie d’un Assistant commissaire de police, d’un Assistant surintendant et de deux officiers indiens de l’escouade, ont assuré entre vendredi et dimanche les opérations héliportées des équipages du MV Wakashio et du remorqueur Stanford Hawk.

    Sauf que les hauts gradés, eux, ont été dispensés de quarantaine.

    Ces quatre hauts gradés dispensés de quarantaine n’ont pas été en contact direct avec les membres d’équipage des deux bateaux qui étaient au bout d’une corde rattachée à l’hélicoptère. C’est l’explication fournie par le Police Press Office.   

    Mais une fois ces membres d’équipage héliportés à bord, ils étaient bien plusieurs dans le petit espace confiné qu’offrent les deux hélicoptères, donc à bien moins d’un mettre l’un de l’autre. Pourquoi alors ce traitement de deux poids deux mesures, s’interrogent les policiers.

    Entre-temps ils sont rentrés chez eux normalement après leur service. Ce n’est qu’hier après-midi, après la réunion d’un comité, leur a-t-on dit, que la décision de les placer en quarantaine a été prise. Ils ont alors été informés qu’un transport officiel passerait les prendre chez eux incessamment. Là encore, il s’agissait d’un minibus avec les 10 membres de l’équipage du MV Wakashio et des policiers, sans aucune possibilité de respecter la distance d’au moins un mètre.

    Autre fait troublant. Il leur a été communiqué qu’ils n’allaient passer que 5 jours en quarantaine au centre récréatif de Belle-Mare au lieu de 14, après négociation avec le personnel de santé.

    Sauf que sur place, le médecin leur a informé que ce n’est qu’aujourd’hui qu’ils seront fixés sur le nombre de jours qu’ils auront à passer loin de chez eux et de leur famille.

    A noter qu’à hier soir aucun test n’avait été effectué sur les policiers.

    Affaire à suivre.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT