Radio One Logo
  • Covid-19 / Couvre-feu :  Des cas de brutalité policière allégué se multiplient à travers le pays

    Covid-19 / Couvre-feu

    Covid-19 / Couvre-feu : Des cas de brutalité policière allégué se multiplient à travers le pays

    25 mars 2020 09:30

    7465 vues

    Usage abusif du langage, et des coups portés à des personnes qui reviennent parfois de la boutique du coin. Comme ces deux frères qui ont fini à l’hôpital, ce mardi 24 mars, à Résidence Vallijee, à Port Louis.

    Plusieurs vidéos, parfois filmées par les policiers eux même, sont en circulation sur les réseaux sociaux. Ce mardi 24 mars, à Résidence Vallijee, un excès de zèle de quelques policiers aurait pu créer une émeute. Une habitante de 73 ans raconte qu’elle a été agressée par les policiers qui seraient également entrés chez elle. Deux de ces fils ont fini à l’hôpital. « Les policiers sont entrés chez  mo et on  tabassait mes  deux fils. Mes voisins sont intervenus pour demander aux policiers. Mais en vain. Les policiers  ont utilisés un langage abusif et décalée envers ma famille et moi »,  confie la septuagénaire.

    Phalraj Servansingh, un commissaire de l’Independant Police Complaints Commission, invite les personnes lésées à rapporter l’affaire au poste de police. « Si jamais ces personnes se sentent victime être de brutalité policière et d’abus, ils peuvent déposer plainte à la police et ensuite la plainte viendra devant l’IPCC. Selon les dispositions de la loi, la police a l’obligation de prendre les différents cas de brutalité policière allégué »,  indique Phalraj Servansingh.

    Pour l’association DIS-MOI et son président Erickson Mooneeapillay, la police n’a simplement pas le droit de ne pas respecter les droits humains des citoyens. «  Même en état d’urgence, nous sommes dans un état de droit. La police  ne peut servir une force excessive de l’exercice de ses fonctions. Nous  avons reçu beaucoup de doléances de la part du public depuis quelques  jours », souligne l’avocat.

    Pour le DCP Krishna Jhugroo, les policiers qui outrepassent leurs prérogatives devront répondre de leurs actes. « Nous ne tolérerons pas des actions inappropriés dans la force policière. Nous faisons appel aux policiers d’être ferme dans leur action pour sensibiliser le public et surtout de ne pas utiliser  un langage abusif », déclare le DCP Jhugroo.

    Avec le confinement, les tensions montent aux quatre coins de l’ile. D’autant que l’annonce du Premier ministre, hier soir, à propos de la fermeture des boutiques, des supermarchés et des boulangeries, pendant une semaine, a soulevé une vague d’indignation et de colère dans le pays.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT