Radio One Logo
  • Violence juvénile : La victime a 7 ans et l’agresseur aussi

    Violence juvénile

    Violence juvénile : La victime a 7 ans et l’agresseur aussi

    01 sept. 2019 15:30

    295 vues

    Des petites chamailleries entre enfants, c’est une histoire qui se répète. Sauf quand il s’agit de passer à tabac son camarade de classe quand on n’a 7 ans seulement. Un élève de grade deux de Port-Louis a été tabassé vendredi à l’école pendant la récréation. Son père a porté plainte quand son fils a eu le visage totalement enflé à cause des coups. Une enquête pas comme les autres où la police se voit faire face à des problèmes légaux.

    L’enquête vient de commencer mais comment faire pour arrêter un enfant de 7 ans ? Doit-on le maintenir en cellule policière comme un criminel ? Est-il un délinquant à 7 ans ?

    S’il existe des provisions dans la loi pour gérer ce genre de situation, il s’agit souvent d’une décision du DPP qui vient alléger le fardeau de la police dans ce genre de cas.

    Le code civil prévoit que les mineurs de moins de 14 ans peuvent ne pas faire l’objet de poursuites s’ils n’ont pas le discernement requis. Il s’agit de tests psychologiques par des médecins de l’Etat. Toutefois le DPP à le pouvoir également de dire simplement qu’il n’y a pas d’intérêt public à poursuivre un enfant. Tout dépend évidemment de la gravité du délit commis.

    Sinon ce sera à une Juvenile Court de juger le mineur comme le veut la loi.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Wake Up Show

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • NORD/SUD

    102.4 FM

  • CENTRE

    100.8 FM

  • EST/OUEST

    101.7 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT