Radio One Logo
  • L’axe Maurice-Ile de la Réunion plus actif que jamais, l’île sœur reste un marché porteur pour les trafiquants

    Faits Divers

    L’axe Maurice-Ile de la Réunion plus actif que jamais, l’île sœur reste un marché porteur pour les trafiquants

    18 oct. 2020 08:10

    769 vues

    Saisie record de 42 kilos d'héroïne en novembre 2016 sur le Sweet Love Mama, dans le port de Sainte-Rose. Saisie de 142 kg de cannabis toujours à Sainte-Rose en 2019 ou encore arrestation d’un membre d’un réseau réunionnais en 2018 avec 100 kilos de cannabis destiné au marché mauricien.

    Autant de cas rapportés dans la presse et qui démontrent que les moyens utilisés pour faire entrer de la drogue que ce soit à Maurice ou à La Réunion sont multiples. La voie maritime demeure la plus prisée. Il existe deux types d’entrée à La Réunion : la voie maritime, surtout par le port de la Rivière-des-Galets, et la voie aérienne, voyageurs ou colis postaux.

    Le trafic de drogue est une économie qui génère des fonds considérables et le nombre de consommateurs est croissant.

    La Réunion est un territoire exportateur de stupéfiants, notamment de cannabis transformé, à destination de Maurice. Historiquement connu pour être un pays de consommation d’héroïne, Maurice devient de plus en plus un pays de consommation de cannabis réunionnais, indiquent les autorités de l’île sœur

    La production réunionnaise étant très importante, des personnes cultivant et exportant du cannabis sont régulièrement interpellées. Les autorités ont également constaté que des filières d’exportation s’étaient créées vers Maurice.

    Les deux territoires sont désormais identifiés comme importateurs et exportateurs de produits stupéfiants.
     

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Morning du Weekend

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT