Radio One Logo
  • Meurtre à Bel Air : L'IPCC à la tête de l'enquête

    Meurtre à Bel Air

    Meurtre à Bel Air : L'IPCC à la tête de l'enquête

    20 sept. 2019 08:00

    157 vues

    L’enquête sur les cinq policiers qui n’auraient pas porté assistance à Shabneez Mohamud doit se poursuivre. C’est une décision du bureau du Directeur des poursuites publiques. L’Independant Police Complaints Commission a aussi sa part à jouer dans l’enquête et le sort de ces officiers. Il s’agit de ne laisser planer aucun doute et de décourager toute mauvaise perception quant à la façon que  cette enquête est menée.

    Si le commissaire de police a délégué son adjoint le DCP Jangi pour superviser l’enquête de la CID de Moka, c’est l’Independant Police Complaints Commission qui supervise toute l’enquête. Quand des policiers enquêtent sur d’autres policiers, il peut y avoir un risque de cover-up. 

    L’Independant Police Complaints Commission est composée de trois membres et présidée par l’ancienne juge Devianee Beesoondoyal.

    Quoi qu’il en soit, même si l’enquête criminelle n’est pas concluante et que le Directeur des poursuites publiques décide de ne pas poursuivre les policiers impliqués, l’affaire sera référée à la Disciplined Forces Service Commission. Donc des sanctions pour faute professionnelle pourraient tomber.

    Selon le code pénal mauricien, quiconque, s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ni pour d’autres personnes risque Rs 10 000 d’amende et 2 ans de prison maximum.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • NORD/SUD

    102.4 FM

  • CENTRE

    100.8 FM

  • EST/OUEST

    101.7 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT