Radio One Logo
  • Bagatelle Dam

    Bagatelle Dam : Coup de pression d'Ivan Collendaveloo sur le contracteur chinois

    28 févr. 2018 15:30

    62 vues

    Le Premier ministre adjoint et ministre des Services publics a fait comprendre aux contracteurs qu’il veillera personnellement que tout soit réalisé dans les temps. Ivan Collendavelloo procédait à une visite des lieux mardi après-midi et a voulu mettre un coup de pression sur la société chinoise JV HWPC.

    Le directeur général de la CWA, Yousouf Ismaël, se veut lui rassurant. Le mauvais temps n’influencera pas l’avancement des travaux, et il n’y aura pas de variations dans les coûts.

    Le Bagatelle Dam a été un des projets les plus controversables de ces 10 dernières années. Lancé en 2009 par un appel d’offres de presque 3 milliards de roupies, les travaux ont par la suite débuté en décembre 2011. D’autres travaux devront se poursuivre avec la construction de l’usine de traitement des eaux jusqu'à 2019.

    Le barrage a été littéralement l'objet des pépins techniques et des controverses durant ces 10 ans.

    En 2014 première polémique, la découverte de pyrite dans les pierres utilisées pendant la construction fait grand bruit, et la porosité du sol qui risquait de provoquer l’effondrement du barrage met un frein au projet.

    De gros travaux supplémentaires ont dû être exécutés pour contrer cela. Entre temps le consultant français Coyne et Bellier s’engage dans un bras de fer avec le gouvernement a la suite de la découverte de ces problèmes techniques, un recours à l’arbitrage internationale avant de régler le litige à l’amiable. Il faut ainsi prévoir des coûts additionnels en honoraires pour les hommes de loi.

    Il a fallu attendre 6 ans de constructions avant que le barrage puisse retenir l’eau, entre temps le coût de construction a doublé pour atteindre les Rs 5,6 milliards. Toutefois, les problèmes ne s’arrêtent pas là pour le méga projet. Il faut maintenant construire une usine de traitement de l’eau au coût de Rs 1 milliard avant la distribution. Et là rebelote, la firme française Véolia conteste l’appel d’offre pour ce projet spécifique.

    Le gouvernement perd encore près d’une année en cour et finit en faveur de la CWA. Maintenant avec les obstacles juridique écartés, voilà que les conditions climatiques jouent aux troubles fêtes. Le barrage sera-t-elle opérationnel à 100% dès 2019 ? Le temps nous le dira

     

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2018 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT