Radio One Logo
  • 45 morts parmi les manifestants en Irak

    Internationale

    45 morts parmi les manifestants en Irak

    29 nov. 2019 23:00

    54 vues

    Au moins 29 personnes sont mortes lorsque les forces de sécurité ont ouvert le feu avant l'aube sur des manifestants qui bloquaient un pont à Nassiria, ville du sud du pays à majorité chiite, ont dit des sources médicales et policières, qui font aussi état de dizaines de blessés. Douze personnes sont mortes à Nadjaf et quatre autres ont été tuées à Bagdad, où les forces de l'ordre ont tiré à balles réelles et en caoutchouc sur des manifestants rassemblés près d'un pont sur le Tigre. Cette journée du 28 novembre est l'une des plus meurtrières depuis le début de la contestation début octobre.

    A Nassiria, des milliers d'habitants sont descendus dans les rues à la nuit tombée, bravant le couvre-feu, afin d'enterrer leurs morts. Ce mouvement, animé essentiellement par de jeunes Irakiens chiites de Bagdad et du sud du pays, a commencé par des manifestations contre la corruption avant de se transformer en révolte contre des dirigeants considérés comme de simples marionnettes de l'Iran.

    A Nadjaf, ville de pèlerinage où siège le puissant clergé chiite irakien, le consulat iranien a été réduit à l'état de ruines calcinées après avoir été pris d'assaut au cours de la nuit de mercredi à jeudi. Les manifestants ont accusé les autorités de s'être tournées contre leur propre peuple pour défendre l'Iran. «Toute la police anti-émeute de Nadjaf et les forces de sécurité ont commencé à nous tirer dessus comme si nous étions en train de brûler l'Irak en entier», a dit à Reuters un témoin de l'incendie du consulat. Un autre manifestant, Ali, a décrit cette attaque comme «un acte de bravoure et une réaction du peuple irakien». «Nous ne voulons pas des Iraniens», a-t-il dit, tout en prédisant des représailles de la part de Téhéran.

    L'Iran a fermé un poste-frontière avec l'Irak, à Mehran, pour des raisons de sécurité, a déclaré le directeur du poste à l'agence de presse iranienne Mehr. Le ministère iranien des Affaires étrangères a réclamé une «réponse ferme» du pouvoir irakien face aux manifestants.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Du Côté De Chez Vous

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT