Radio One Logo
  • Coronavirus : Nouveau record de contaminations aux Etats-Unis

    Internationale

    Coronavirus : Nouveau record de contaminations aux Etats-Unis

    03 juil. 2020 21:00

    15 vues

    Le coronavirus continue de frapper durement le continent américain, avec un nouveau record de contaminations enregistré aux Etats-Unis jeudi, la veille du week-end de la fête nationale américaine. En 24 heures, 53'069 nouvelles infections y ont été répertoriées.

    Ce nombre porte à plus de 2,7 millions le bilan total de cas détectés dans le pays, selon le comptage de l'université Johns-Hopkins. En parallèle, les hospitalisations augmentent dans plusieurs foyers comme Houston (Texas) et Phoenix (Arizona).

    649 personnes sont décédées du Covid-19 sur le sol américain lors des dernières 24 heures, ce qui fait 128'677 victimes dans le pays depuis le début de la crise sanitaire mondiale.

    Au Texas, une explosion de nouveaux cas (8000 depuis mercredi) a forcé le gouverneur républicain Greg Abbott, un allié du président des Etats-Unis Donald Trump, à rendre le port du masque obligatoire en public.

    Masque obligatoire au Texas

    Publié à la veille du week-end prolongé de la fête nationale américaine, marquée par des réunions familiales ou de grands rassemblements pour assister aux feux d'artifice, ce décret du gouverneur donne responsables locaux le pouvoir d'interdire certains rassemblements de plus de dix personnes en extérieur.

    Mais rendre le port du masque obligatoire n'est pas une mince affaire aux Etats-Unis, où cet attribut, ou son absence, est souvent devenu un signe politique. Les plus fervents partisans de Donald Trump n'en portent que rarement. D'autres invoquent leur liberté individuelle. Un vigile a même été abattu pour avoir demandé à un client de se couvrir le visage avant d'entrer dans le magasin.

    Le Texas est l'un des Etats à avoir rouvert son économie au début mai, un processus de déconfinement mis en «pause» jeudi dernier. Le gouverneur a, depuis lors, interrompu les opérations chirurgicales non essentielles dans les grandes villes afin de libérer de la place pour les malades du coronavirus dans les hôpitaux. Vendredi dernier, il a mis fin aux services en salle dans les bars.

    Trump dans le Dakota du Sud

    Autre Etat du sud devenu un foyer de contamination, la Floride a elle rapporté 10'000 tests positifs supplémentaires jeudi, battant son record de nouveaux cas. Devant l'ampleur de la crise sanitaire, le comté de Miami-Wade, le plus peuplé du pays avec près de 2,7 millions d'habitants, a annoncé le port du masque obligatoire en public, mis à part dans les lieux de culte.

    Alors que les autorités craignent une propagation du virus durant le week-end prolongé de la fête nationale, Donald Trump se rend vendredi pour une soirée de feux d'artifice au mont Rushmore, haut lieu touristique du Dakota du Sud, où les têtes d'anciens présidents ont été taillées dans le granite.

    «Cela va être une soirée extraordinaire, avec des feux d'artifice comme peu de gens en ont vu», a-t-il prédit jeudi. «Cela va être magnifique!».

    Le milliardaire républicain, qui fait mine depuis plusieurs jours d'ignorer le spectaculaire rebond de l'épidémie qui assombrit l'été des Américains, ne cache pas son enthousiasme pour cet événement pour lequel quelque 7500 personnes sont attendues.

    Pas de répit en Amérique latine

    Deuxième pays le plus touché par le Covid-19 après les Etats-Unis, le Brésil a quant à lui enregistré jeudi plus de 48'000 nouvelles contaminations et 1252 décès supplémentaires, portant le bilan de l'épidémie à 61'884 morts pour près de 1,5 million de cas.

    Malgré cela, les restaurants, cafés et bars de Rio de Janeiro ont rouvert jeudi après trois mois d'inactivité, une initiative jugée prématurée par les experts.

    Le Pérou a quant à lui passé le cap des 10'000 morts, selon le ministère de la santé. Le pays vient pourtant d'entamer un déconfinement progressif de certaines régions, dont la capitale Lima.

    Au nombre des décès au Pérou figure le chef indigène de l'ethnie awajun, Santiago Manuin, âgé de 63 ans, figure du combat en faveur de l'Amazonie et des droits humains.

    La pandémie a fait au moins 517'416 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT