Radio One Logo
  • Coronavirus : Coronavirus: près d'un milliard de personnes confinées dans le monde

    Coronavirus

    Coronavirus : Coronavirus: près d'un milliard de personnes confinées dans le monde

    21 mars 2020 20:00

    55 vues

    Aux Etats-Unis, la Californie, l'Etat de New York, le New Jersey, l'Illinois, la Pennsylvanie et le Nevada ont décrété l'arrêt de toutes les activités non essentielles, même si le confinement total du territoire national a été écarté pour le moment par le président Trump.

    Les trois plus grandes villes du pays, New York, Los Angeles et Chicago sont donc à l'arrêt et environ 100 millions de personnes claquemurées chez elles.

    "Nous sommes tous en quarantaine", a résumé vendredi Andrew Cuomo, le gouverneur de l'Etat de New York, aux Etats-Unis, en annonçant la "mesure la plus radicale que nous puissions prendre".

    L'Italie, pays le plus touché en Europe avec plus de compte 4.032 morts, et premier sur le Vieux Continent à avoir ordonné le confinement de toute sa population, renforce ses mesures face aux ravages de la maladie. Tous les parcs, espaces verts et jardins publics seront fermés au public ce week-end, en attendant d'autres restrictions, pour inciter les Italiens à rester chez eux au maximum.

    Le coronavirus a tué 627 personnes en 24 heures dans le pays, ont annoncé vendredi les autorités, un pic depuis le début de la crise.

    Plus de 900 millions de personnes dans environ 35 pays sont appelées à rester chez elles, selon une base de données tenue par l'AFP.

    La plupart - environ 600 millions de personnes dans 22 pays - font l'objet d'un ordre de confinement obligatoire, comme en France ou en Italie. Les autres sont soumises à des couvre-feu (comme en Bolivie), des quarantaines (comme dans les principales villes d’Azerbaïdjan et du Kazakhstan) ou à des appels non coercitifs à ne pas sortir de chez soi (comme en Iran).

    Sérieux versus égoïstes

    Après la découverte de 25 cas en Australie liés à la tenue d'un mariage dans le sud de Sydney, les autorités ont pris des mesures qui frappent de plein fouet une florissante industrie du mariage, et obligent d'inconsolables couples à annuler leurs noces.

    "Vous ne faites pas qu'annuler un évènement dont les gens ont littéralement rêvé et auquel ils n'ont cessé de penser depuis des jours, des mois", souligne Lara Beesley, une organisatrice de mariages à Sydney. "Nous recevons des appels de personnes en larmes".

    Les autorités ont également fermé samedi la célèbre plage de Bondi Beach à Sydney, bondée malgré l'interdiction de grands rassemblements.

    Marchés surpeuplés ici, rues désertes ailleurs: le monde est-il coupé en deux, entre gens sérieux qui s'enferment par souci du bien commun, et égoïstes qui ne pensent qu'à leur propre plaisir ?

    Non, il y a un ventre mou d'indécis, généralement majoritaires, répond Angela Sutan, professeur d'économie comportementale à la Burgundy School of Business. Ces derniers peuvent être "les plus dangereux" : "S'ils perçoivent que les autres ne coopèrent pas, ils ne coopèrent plus".

    Pour défendre la pertinence de ces mesures de confinement, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a souligné que Wuhan, épicentre de l'épidémie du coronavirus en Chine où aucun nouveau cas d'origine locale n'a été enregistré depuis jeudi, constituait un "espoir" pour le monde.

    L'économie mondiale pâtit chaque jour un peu plus de cette suspension des activités.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT