Radio One Logo
  • Covid-19 : Madrid reconfine 850 000 habitants, dont beaucoup de mécontents

    Internationale

    Covid-19 : Madrid reconfine 850 000 habitants, dont beaucoup de mécontents

    21 sept. 2020 23:00

    10 vues

    Près d'un million d'habitants de la région de Madrid se voient, à partir de ce lundi 21 septembre, priés "de rester chez eux la majorité du temps".

    Forcément, les gens auront vite fait le lien. Pourtant, les autorités espagnoles ont insisté ce week-end : il ne s'agit pas d'un retour aux sévères mesures imposées au printemps. Le Premier ministre, Pedro Sanchez, a lui-même assuré samedi 19 septembre au soir "ne pas envisager un confinement du pays", ajoutant : "C'est vrai que nous ne pouvons fermer aucune porte car évidemment le virus est un agent inconnu mais je crois que nous avons désormais les outils pour pouvoir contenir et infléchir la courbe des contagions". Il n'empêche : les strictes limitations à la liberté de mouvement de quelque 850.000 personnes de la région de Madrid, annoncées vendredi, entrent en vigueur ce lundi 21 septembre.

    "On a l'impression qu'on se moque de nous"

    La mesure suscite le mécontentement d'une partie conséquente des personnes concernées, résidant dans des quartiers défavorisés du sud de la ville, et dont certaines ont manifesté jusqu'à dimanche dans les rues de la capitale espagnole. C'est le cas de Bethania Perez, une infirmière de 31 ans, citée par l'agence France-Presse : "On a l'impression qu'on se moque de nous : nous pourrons continuer à aller travailler dans d'autres zones qui ne sont pas confinées au risque d'augmenter la transmission, et nous pourrons aussi nous infecter à l'intérieur de notre zone."

    Les pays les plus touchés par le Covid-19

    Concrètement, les habitants des zones concernées, représentant 13% de la population régionale, ne pourront sortir de leur quartier que pour des raisons de première nécessité comme aller travailler, aller chez le médecin ou amener leurs enfants à l'école. Ils pourront, en revanche, se déplacer librement au sein de ce quartier. De la même manière, l'entrée dans ces zones, sauf pour ces raisons de première nécessité, sera interdite, alors que les parcs doivent rester fermés et les magasins, les bars et les restaurants, limiter leur capacité d'accueil à 50%. Les autorités régionales recommandent ainsi aux habitants "de rester chez eux la majorité du temps". Ce que les manifestants nommaient dimanche encore un "confinement de classe".

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT