Radio One Logo
  • Vol MH370 : Des experts estiment que le crash était volontaire

    Vol MH370

    Vol MH370 : Des experts estiment que le crash était volontaire

    15 mai 2018 15:30

    659 vues

    Quatre ans après les faits, le mystère pourrait avoir été résolu. Selon les conclusions d'une étude menée par un groupe d'experts, la disparition du vol MH370, en mars 2014, serait liée à une manoeuvre volontaire de la part du pilote, qui aurait provoqué le crash de l'appareil dans le sud de l'Océan Indien, rapporte Ouest-France, citant des médias australiens.

    Acte suicidaire

    L'avion, un Boeing de la compagnie Malaysia Airlines, reliait Kuala Lumpur à Pékin avec 239 personnes à bord, le 8 mars 2014, lorsqu'il avait subitement disparu des écrans radars, peu après son décollage. Malgré de longues recherches menées dans le sud de l'Océan Indien, sur une surface de 120.000 km², et alors que des débris de l'avion ont été retrouvés près de La Réunion, l'épave n'a jamais été retrouvée.

    Etudiant une nouvelle fois la trajectoire empruntée par l'appareil, des experts en ont conclu que le pilote, Zaharie Amad Shah, "tentait de se suicider et aurait volontairement crashé" son avion. Un scénario qui évoque celui du vol 9525 de la Germanwings, que le copilote avait volontairement crashé dans les Alpes du sud, en France, lors d'une liaison entre Barcelone et Düsseldorf.

    Echapper aux radars

    D'après les analyses de ces experts, le pilote du MH370 aurait volontairement évité les radars dans les dernières minutes du vol, en descendant la frontière entre la Thaïlande et Malaisie. Une manière d'échapper aux radars militaires, puisque l'avion entrait et sortait successivement des espaces aériens de ces deux pays.

    "Lorsque l’avion a traversé la Thaïlande et la Malaisie, il descend la frontière, ce qui signifie qu’il entre et sort de ces deux pays", a ainsi expliqué l'expert en aviation civile britannique, Simon Hardy. "Si vous me demandiez de faire disparaître un Boeing 777, je ferais exactement la même chose. Il a volé de manière très précise. Cela a fonctionné puisque l’armée n’a pas réussi à intercepter l’avion", a-t-il ajouté.

    Autrement dit, cette manoeuvre était clairement délibérée, et le pilote savait très bien ce qu'il faisait en agissant de la sorte. Après cette manoeuvre, le système de transpondeur, qui permet de localiser l'avion par signal radar, a été définitivement éteint, permettant au pilote de poursuivre son vol et de prendre n'importe quelle trajectoire, sans être détectable. De l'avis des experts, l'avion se trouverait aujourd'hui au fin fond de l'Océan Indien.

    En 2016, le Premier ministre australien Malcolm Turnbull avait déjà soulevé la thèse du crash volontaire de l'avion, estimant que cette explication était "fort probable".

    Source : bfmtv.com

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Enquêtes en Direct

© 2016 - 2018 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT