Radio One Logo
  • Des frères ennemis à l'immense douleur: Shaq raconte son Kobe

    Internationale

    Des frères ennemis à l'immense douleur: Shaq raconte son Kobe

    30 janv. 2020 21:30

    346 vues

    Les hommages continuent de pleuvoir après la disparition de Kobe Bryant. Parmi les multiples déclarations et marques d'attention pour l'ancienne légende des Lakers, les mots de son ancien acolyte Shaquille O'Neal ont un écho bien particulier. Coéquipiers puis rivaux, les deux hommes ont adoré se chamailler toute leur carrière. La mort de Bryant laisse le Shaq orphelin.

    Difficile de trouver meilleur interlocuteur que Shaquille O'Neal pour parler de Kobe Bryant. L'ancien pivot des Los Angeles Lakers fait partie des personnages marquants de la carrière, et plus largement de la vie de l'ancien joueur, décédé à l'âge de 41 ans dans un accident d'hélicoptère dimanche dernier. Les deux hommes ont passé huit saisons ensemble sous la tunique des Lakers, glanant trois titres et formant l'un des tandems les plus dévastateurs de l'histoire de la NBA. Mais Shaq et Kobe, c'était aussi l'histoire d'un "Je t'aime, moi non plus" entre deux forts egos et les complications à les faire cohabiter. Tantôt à se sauter dans les bras l'un de l'autre, puis le lendemain à s'insulter par médias interposés, les deux hommes ont tout vécu ensemble. La tragédie laisse ainsi le pivot brisé, mais non sans histoires à partager.

    O'Neal compte habituellement parmi les plus grands clowns de la balle orange. Mais le géant n'a pas le cœur à sourire dimanche dernier. A vrai dire, il n'a même plus le cœur à grand-chose. Mardi soir sur la chaîne TNT où il officie comme consultant, il a exprimé toute sa douleur depuis dimanche, la larme coulant sur la joue. "Je n'avais pas ressenti de douleur aussi forte depuis très longtemps. J'ai espéré qu'un abruti avait inventé ça. Je ne voulais pas y croire. Et quand ça s'est confirmé, mon esprit a quitté mon corps. J'aurais aimé pouvoir dire un dernier mot à tous ceux que j'ai perdu. Parce qu'une fois que tu es parti, tu ne reviens plus et on ne devrait jamais tenir pour acquise la présence des gens. Kobe et moi, nos noms seront attachés à jamais pour ce que l'on a fait ensemble."

    Impossible alors de rester insensible devant la voix chevrotante de ce géant au cœur en peine. "Je ne vais pas bien. Je n'ai pas mangé, pas dormi. Je regarde toutes les cassettes (de leurs matches ensemble, ndlr). J'en suis malade. Ça va faire mal longtemps. J'ai un petit frère, mais j'ai vraiment perdu un frère", dit O'Neal, la gorge nouée, sur son "The Big Podcast". "Notre relation était celle de frères", prolonge-t-il dans son podcast. "J'ai un frère. Nous nous battons tout le temps mais je l'aime. J'adore Kobe (de la même manière)".

    Comme dans toute fratrie, tout n'a pas été toujours rose entre le pivot surpuissant et l'arrière virtuose. Les trophées collectifs (le triplé des Lakers entre 2000 et 2002) n'ont jamais totalement masqué la jalousie de Bryant face aux récompenses individuelles reçues par son compère au début de la décennie 2000. O'Neal, lui trouvait son coéquipier parfois trop soliste. Les querelles ont même poussé le duo à se séparer, O'Neal quittant Los Angeles pour Miami, Kobe faisant de la Cité des Anges sa maison. Le premier gagnera un nouveau titre avec le Heat. Le deuxième ira chercher deux bagues de plus. De rivaux, les deux hommes au crépuscule de leur carrière redeviennent des frères d'armes, au respect mutuel évident.

    J'aurais aimé prendre du temps et lui dire 'Je t'aime'

    "Tous ces trucs qui se sont passés entre nous, ça n'a jamais été de l'aversion. C'est ce que font des frères. Nous sommes toujours le meilleur duo jamais créé. Cela ne changera jamais", affirme-t-il. "Non seulement nous avons gagné trois championnats, mais nous les avons vraiment écrasés". De leurs palmarès, O'Neal et Bryant se taquinaient souvent, Kobe s'amusant volontiers de son titre supplémentaire par rapport aux quatre de Shaq. Des piques qu'ils ne pourront plus jamais s'échanger.

    "Le fait que l'on ne pourra pas plaisanter lors de son entrée au Hall of Fame, qu'il ne pourra pas me dire 'Haha, j'ai cinq bagues et tu en as quatre', qu'on ne pourra plus se dire que si on était restés ensemble on aurait pu en gagner dix... Tout ça, ce sont des choses perdues. [...] C'est inimaginable pour moi. Toutes mes idoles quand j'étais gamin ont pu vieillir. Là, on a probablement perdu le plus grand Laker de l'histoire, le plus grand joueur de basket... Les gens te disent de prendre ton temps et que ça ira mieux. Mais là, ça va être très dur pour moi."

    Ce qui reste désormais de Shaq et Kobe, c'est une histoire formidable à la fin tragique et quelques regrets pour O'Neal : "J'aurais aimé que nous communiquions plus. J'aimerais qu'il soit là. J'aimerais pouvoir lui dire quelque chose. J'aurais aimé prendre du temps et lui dire 'Je t'aime'. Je vais essayer de faire mieux pour parler aux gens au lieu de perdre du temps. Parce que la vie est trop courte."

    (Source eurosport)

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT