Radio One Logo
  • Auschwitz : Des objets du quotidien retrouvés là où les prisonniers les avaient cachés

    Auschwitz

    Auschwitz : Des objets du quotidien retrouvés là où les prisonniers les avaient cachés

    20 mai 2020 23:00

    188 vues

    A l’occasion de travaux de restauration engagés par l’Autriche, cuillères, fourchettes couteaux ont été découverts.

    “Nous pouvons être émus par cette cuillère”, a déclaré Hannah Lessing, secrétaire générale du Fonds national autrichien pour les victimes du nazisme, au journal Wiener Zeitung. C’est un élément concret qui crée un lien ténu avec l’horreur du passé.

    De nouveaux objets cachés par des déportés ont été découverts dans l’ancien camp de concentration nazi d’Auschwitz, sur le territoire polonais actuel, lors de travaux de restauration entrepris par l’Autriche pour sa nouvelle exposition nationale.

    Depuis 1947, ce camp, où plus d’un million de Juifs sont morts, abrite un musée mais aussi des expositions organisées par les pays impliqués dans le conflit. Le 21 avril, “nous avons trouvé des cuillères, des couteaux, des fourchettes, des parties de chaussures” cachés dans un conduit de cheminée du bloc 17, a déclaré mardi Hannah Lessing.

    Des sections entières restent inconnues

    “Ces ustensiles tenus à l’abri des SS étaient peut-être utilisés par les cordonniers, pour préparer une évasion ou simplement pour manger”, a expliqué l’Autrichien. “Est-ce qu’une personne qui a mangé sa soupe avec cette cuillère est toujours en vie?” Demande la Wiener Zeitung. Un consultant de ce fonds explique que des ramoneurs étaient logés dans ce bâtiment. Ils ont donc réussi à cacher des objets dans le conduit de cheminée.

    Hannah Lessing a déclaré qu’elle avait confié ces ustensiles au centre de conservation du musée d’Auschwitz, afin qu’ils puissent rendre compte de la vie dans le camp, dont des sections entières restent inconnues.

    L’Autriche mène actuellement des travaux de restauration dans cette grande caserne en briques de deux étages, qui abrite son exposition permanente au rez-de-chaussée depuis 1978, qui sera entièrement rénovée d’ici 2021.

    L’ancien camp de concentration et d’extermination nazi allemand à Auschwitz-Birkenau, créé pour mettre en œuvre la politique de “solution finale” visant à l’extermination massive des juifs européens, fait l’objet d’un classement à l’Unesco depuis 1979.

    Des voix qui s’éteignent

    Fin janvier, le 75e anniversaire de la libération du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau a été commémoré au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem en présence d’une centaine de survivants de l’Holocauste, des Alliés représentés par Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, Mike Pence ou le Prince Charles d’Angleterre. Et du président allemand Frank-Walter Steinmeier.

    La libération d’autres camps nazis comme celui de Buchenwald, par exemple, n’a été pratiquement commémorée qu’en raison de l’épidémie de Covid-19, qui a entraîné des survivants de l’Holocauste.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Morning du Weekend

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT