Radio One Logo
  • Harry Potter livre dix croustillants secrets de tournage

    Internationale

    Harry Potter livre dix croustillants secrets de tournage

    05 mai 2020 20:00

    42 vues

    À l'occasion de la rediffusion de la saga sur TF1, le Warner Bros Studio Tour, l'immense complexe londonien où a été réalisée une partie des films, révèle de savoureuses anecdotes.

    Les trépidantes aventures d'Harry Potter enchantent, tous les mardis soir depuis le 14 avril, les téléspectateurs sur TF1. L'occasion pour Warner Bros. Studio, les anciens hangars londoniens où a été tournée pendant dix ans la saga au succès planétaire, de révéler quelques croustillantes anecdotes de tournage.

    Maquette impressionnante du château de Poudlard, maquillages faramineux des créatures magiques, effets spéciaux bluffants... Derrière le monde enchanté du petit sorcier à lunettes rondes, subsiste une technicité inventive qui résulte de milliers d'heures de travail. Un savoir-faire qui s'est déployé dans les studios de Leavesden, qui nous en révèlent quelques arcanes.

    Le château de Poudlard, une maquette saisissante

    La maquette extrêmement détaillée du château de Poudlard est sans conteste la plus grande fierté de l'équipe artistique. Au total, c'est une équipe de 86 artistes et techniciens qui a œuvré à la construction de la première version de la maquette, en installant plus de 2500 ampoules à fibre optique pour simuler torches et lanternes, afin de donner l'illusion que les étudiants se baladaient dans les couloirs. Ou en utilisant du vrai gravier pour les rochers et de véritables plantes pour figurer les espaces verts.

    Le château apparaît dans les six premiers épisodes, avant d'être recréé en numérique dans les deux derniers. Le travail sur la maquette a été tellement important que si l'on ajoutait toutes les heures de main-d’œuvre nécessaires pour la construire et modifier, le résultat dépasserait les 74 ans!

    Gryffondor, un dortoir immuable

    Dans le dortoir des Gryffondor, la maison prestigieuse à laquelle appartient Harry Potter, le décor inclut les lits originaux fabriqués pour Harry, Ron, Seamus, Neville et Dean dans le premier film. Au fil des tournages, les acteurs enfants étant devenus adolescents, les cinéastes ont dû trouver des angles de caméra créatifs pour masquer le fait que les lits étaient devenus bien trop petits !

    Lunettes à foison

    Pour le tournage des huit films de la saga, pas moins de 160 paires de lunettes et 80 baguettes magiques ont été utilisées pour le seul personnage de Harry Potter.

    Dumbledore, ou l'art de la manipulation

    Entre télescopes, cartes des étoiles ou fioles étiquetées à la main par centaines, le Bureau du Professeur Dumbledore renferme de très nombreux livres… qui sont en réalité des bottins anglais recouverts de cuir !

    La Voie 9 ¾ , de la gare au studio

    La plupart des scènes qui ont lieu sur la Voie 9 ¾, où parade le superbe Poudlard Express, ont en réalité été tournées à la gare de King's Cross de Londres. Néanmoins, une partie de la voie a été recréée en studio avec les rails et le fameux train pour le tout premier plan de Harry Potter à l'École des Sorciers. Idem dix ans plus tard, pour le dernier plan de la saga dans Harry Potter et les Reliques de la Mort - 2e partie.

    Le pont de Poudlard, portion congrue

    Même si celui-ci n'existe pas dans le roman ni dans le scénario original, le pont de Poudlard, désormais inoubliable, a été créé pour Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban. Une seule petite portion du pont a été construite, l'équipe des effets spéciaux a créé les parties restantes en images de synthèse.

    Baguettes magiques par centaines de milliers

    L'incontournable et poussiéreuse boutique de baguettes magiques d'Ollivander, où le jeune Harry Potter a trouvé son bonheur, abrite plus de 17.000 boîtes de baguettes étiquetées chacune à la main.

    La chambre forte de la famille Lestrange, une forteresse imprenable

    Inviolable, la pièce gardée par un dragon est protégée par les maléfices de Duplication et de Brûlure. Lorsque le voleur touche un objet, il se démultiplie et s'expose ainsi à disparaître enseveli sous des milliers d'objets. Pas moins de 38.000 trésors en caoutchouc ont donc été créés pour la chambre forte de la famille Lestrange (vue à l'écran dans Harry Potter et les Reliques de la Mort – 1ère partie).

    Mais aussi plus de 7000 coupes dorées Poufsouffle, qui figure parmi les sept horcruxes de Voldemort, objets dans lesquels il a dissimulé une partie de son âme ! Les équipes de Pierre Bohanna, accessoiriste en chef, ont également créé plus de 210.000 Galions, Mornilles et Noises, uniquement pour les deux derniers films !

    Maquillages titanesques

    Chaque créature magique a exigé de longues heures de travail. Aragog, avec ses pattes de cinq mètres de long, a été recouverte à la main de poils de yacks, de sisal et de paille à balai. Les artistes en charge du maquillage de Greyback ont réalisé un masque en silicone de sept pièces pour le visage du loup-garou. Chaque prothèse était faite avec de véritables poils de chèvre, appliqués là aussi à la main un par un.

    Enfin, la création d'un seul masque de gobelin a nécessité plus de huit semaines de travail ! Chaque cheveu a été inséré individuellement et chaque veine soigneusement peinte à la main. Il fallait compter plus de quatre heures pour le poser sur un acteur.

    Luna Lovegood, un petit bijou

    L'actrice qui joue le personnage de Luna Lovegood (amie et alliée de Harry) était elle-même une véritable fan des livres : elle s'est présentée au casting avec une reproduction des bijoux fantaisie du personnage créés par ses soins, comme ses boucles d'oreilles en forme de radis et un collier de bouchon de Bièraubeurre qu'elle porte d'ailleurs dans les films.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Wake Up Show

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT