Radio One Logo
  • Kim Kardashian critiquée par la mère d’une victime d’un prisonnier qu’elle défend

    Internationale

    Kim Kardashian critiquée par la mère d’une victime d’un prisonnier qu’elle défend

    08 juin 2019 23:00

    62 vues

    Non, Kim Kardashian n’est pas qu’un physique et elle tente de le prouver. La jeune maman a commencé des études de droit dans le but de devenir avocate. Elle pourra ainsi marcher sur les traces de son père Robert Kardashian. Si Kanye West est très fier de son épouse, d’autres auraient préféré qu’elle s’abstienne d’intervenir dans des affaires judiciaires.

    Car Kim Kardashian a déjà permis la libération de dix-sept détenus, et elle ne compte pas s’arrêter-là. En effet, elle s’est donnée pour mission de sauver Kevin Cooper, un détenu de 61 ans condamné à la peine de mort. Ce dernier a été condamné dans les années 80 pour quatre meurtres. Il a toujours clamé son innocence.

    Kim Kardashian est allée à la rencontre du prisonnier et a partagé ce moment sur Twitter à travers une photo. En légende, celle dernière a écrit : "J’ai eu une rencontre très émouvante avec Kevin Cooper hier dans le couloir de la mort de San Quentin. Je l’ai trouvé très touchant et honnête et je le crois innocent des crimes pour lesquels il a été condamné.

    La mère d’une victime en colère contre Kim Kardashian

    La photo de cette rencontre n’a pas plu à tout le monde, et surtout pas à la mère d’une victime. C’est à TMZ que Mary Ann Hughes s’est confiée : Ça me rend malade et j’ai pitié d’elle. Il n’y a rien qui justifie cette immense peine qu’elle nous procure. Elle n’a regardé absolument aucune preuve – elle a juste cru les semi-vérités propagées par la défense. Si elle s’asseyait vraiment pour lire les retranscriptions du tribunal, elle ne supporterait même pas d’être dans la même pièce que lui.

    Mary Ann Hughes a perdu son fils de seulement 11 ans en 1983 à Chino Hills. Kevin Cooper a par la suite été accusé de son meurtre, ainsi que de trois autres à l’aide d’une hachette. Durant le procès, une femme l’avait également accusé de l’avoir violée l’année précédente.

    Mary Ann Hughes a ajouté : Il existe une tonne de preuves. Ils utilisent Kim Kardashian à cause de son image de star de télé-réalité parce qu’ils ne peuvent pas utiliser la vérité.

    L’influence de Kim Kardashian est telle que les gouverneurs californiens ont bien voulu avoir recours à de nouveaux tests ADN pour s’assurer de la culpabilité de Kevin Cooper.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Wake Up Show

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • NORD/SUD

    102.4 FM

  • CENTRE

    100.8 FM

  • EST/OUEST

    101.7 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT