Radio One Logo
  • La Bulgarie dépend des étudiants en médecine face à la troisième vague de Covid-19

    Internationale

    La Bulgarie dépend des étudiants en médecine face à la troisième vague de Covid-19

    02 avril 2021 21:30

    11 vues

    La troisième vague de la pandémie de Covid-19 met une nouvelle fois à rude épreuve, le système de santé de la Bulgarie qui manque de personnel médical. Les étudiants en médecine ont été appelés en renfort lors des première et deuxième vagues pour travailler dans des unités qui accueillent des patients Covid dans tout le pays.

    "On a terriblement besoin de personnel soignant"
    L'hôpital Pirogov à Sofia est en première ligne dans la lutte contre cette maladie depuis le premier jour. Sur place, nous rencontrons Emilia Grigorova. Cette étudiante de cinquième année veut choisir comme spécialité, les soins aux grands brûlés et la chirugie plastique. Alors intégrer en tant que volontaire, un service dédié au Covid-19 n'a pas été une décision facile à prendre pour elle. Mais elle a fait ce choix après avoir contracté elle-même la maladie.

    "J'ai commencé à travailler dans cette unité en janvier et là, je suis de retour à cause de la troisième vague apparue en mars," explique la jeune femme. "On a terriblement besoin de personnel soignant actuellement," insiste-t-elle avant d'ajouter : "Évidemment, les personnes qui travaillent dans ce service étaient épuisées, elles avaient atteint leurs limites : c'est pour ça que je suis là."

    Et sa mission est délicate vu les évolutions imprévisibles du Covid-19. "C'est dur de voir un patient qui allait bien deux jours avant, aller très mal tout d'un coup," confie Emilia. "On réalise que cette personne pourrait ne pas survivre ou alors, avoir de graves complications : c'est difficile à gérer," fait-elle remarquer.


    De nombreux étudiants en médecine... qui quittent le pays
    Malgré cette pénurie, les étudiants en médecine n'ont jamais été aussi nombreux dans le pays. Ils étaient plus de 12 000 en 2020, c'est deux fois plus que sept ans auparavant. Mais peu resteront en Bulgarie.

    "Il y a de plus en plus d'étudiants étrangers qui préfèrent repartir de Bulgarie pour leur pays d'origine, probablement à cause de la barrière de la langue," précise Theodora Delcheva, vice-président de l'association des étudiants en médecine. "Une grande partie des étudiants bulgares préfèrent eux aussi quitter le pays," dit-elle. "C'est beaucoup plus facile de démarrer une formation en internat à l'étranger : les critères sont beaucoup plus clairs," estime-t-elle.

    Entre 500 et 1000 médecins quittent la Bulgarie chaque année, notamment en quête d'une meilleure rémunération. Pour compenser ces départs, le gouvernement a lancé des programmes à destination des étudiants en médecine étrangers. En échange de bourses, ils doivent s'engager à exercer trois ans en Bulgarie.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Génération 80

© 2016 - 2021 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT