Radio One Logo
  • La fourmi la plus rapide du monde va dix fois plus vite qu’Usain Bolt

    Internationale

    La fourmi la plus rapide du monde va dix fois plus vite qu’Usain Bolt

    18 oct. 2019 20:00

    39 vues

    Des scientifiques viennent de parvenir à étudier la fourmi la plus rapide du monde. La cataglyphis bombycina, aussi appelée fourmi argentée saharienne, a parcouru 85,5 cm en une seconde. Ramené à l’échelle humaine, c’est dix fois plus rapide que le sprinteur jamaïcain Usain Bolt.

    Elle s’appelle fourmi argentée saharienne, ou selon son nom scientifique cataglyphis bombycina. Mais on pourrait la rebaptiser la sprinteuse du désert.

    Une équipe de scientifiques allemands s’est rendue dans le sud de la Tunisie pour la filmer en plein effort. Ils ont installé une piste en aluminium, avec de la nourriture à une extrémité, et filmer le tout.

    Le résultat de l’étude est paru dans le Journal of Experimental Biology. Verdict ? Les fourmis ont parcouru 85,5 cm, soit 108 fois la longueur de leur corps, par seconde. Pour se faire un ordre d’idée, c’est dix fois plus rapide que le sprinteur jamaïcain Usain Bolt ou comme si un chat domestique courait à 120 km/h.

    Dopée à la chaleur

    Mais qu’est-ce qui fait courir si vite cette fourmi ? D’abord, la chaleur. Elle lui fournit un surplus d’énergie. La fourmi est un animal ectotherme, il ne produit pas sa propre chaleur. Une température élevée augmente alors son énergie, ainsi que sa consommation d’oxygène et de nourriture.

    D’ailleurs, les chercheurs avaient ramené un nid en Allemagne, où il faisait environ 10 °C. Là, les fourmis n’ont pas réussi à dépasser les 5,7 cm par seconde.

    Pour survivre, les fourmis ont aussi des poils argentés qui reflètent les rayons du soleil. Mais elles peuvent à peine survivre à la chaleur de 60 °C et ont besoin de cette vitesse impressionnante pour trouver de la nourriture et retourner au nid avant de devenir elles-mêmes victimes de la chaleur.

    Une foulée frénétique

    Autre avantage, leurs pattes qui avancent à un rythme frénétique. Durant les foulées, elles ne touchent le sol que 7 millisecondes avant de revenir au sol aussi vite. Résultat : en une seconde, les pattes de la cataglyphis bombycina touchent quarante-sept fois le sol.

    Ces découvertes biomécaniques pourraient être exploitées par des ingénieurs pour construire des robots plus petits et plus rapides, selon l’équipe de chercheurs.

    (Source ouestfrance.fr)

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • NORD/SUD

    102.4 FM

  • CENTRE

    100.8 FM

  • EST/OUEST

    101.7 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT