Radio One Logo
  • L'Assemblée nationale au chevet de Notre-Dame

    Internationale

    L'Assemblée nationale au chevet de Notre-Dame

    10 mai 2019 23:00

    29 vues

    Face aux dons et promesses de dons de particuliers, d'entreprises ou de collectivités, qui approcheraient désormais le milliard d'euros, le gouvernement a voulu mettre en place un dispositif de gestion et de contrôle.

    Gestion des dons qui ont afflué, conduite de travaux délicats sur un joyau patrimonial: l'Assemblée se penche vendredi sur le projet de loi encadrant la restauration de Notre-Dame, dont les délais réduits et les dérogations envisagées aux règles font l'objet de débats passionnés.

    La restauration de la cathédrale, chef d'oeuvre de l'art gothique gravement endommagé le 15 avril par un incendie, représente "un défi inédit", technique, architectural et financier, pour le gouvernement qui a fait le choix d'accompagner sa mise en oeuvre par un texte spécifique. Celui-ci passera ensuite au Sénat dès le 27 mai.

    Face aux dons et promesses de dons de particuliers, d'entreprises ou de collectivités, qui approcheraient désormais le milliard d'euros, le gouvernement a voulu mettre en place un dispositif de gestion et de contrôle.

    Le texte entérine l'ouverture de la souscription nationale depuis le 16 avril et prévoit que l'ensemble des dons recueillis seront reversés à l’État ou un établissement public.

    Les donateurs particuliers pourront bénéficier d'une réduction d'impôts de 75% dans la limite de 1.000 euros pour tous les dons effectués entre le 16 avril et le 31 décembre 2019.

    Cette première partie du projet de loi a été peu critiquée au Palais Bourbon, la seule question en débat étant de savoir ce que l’État ferait d'un éventuel surplus des dons, une fois les travaux réalisés.

    Pourquoi ne pas redistribuer l'argent restant à d'autres cathédrales ou églises en péril, ont suggéré des élus. En commission, la rapporteure Anne Brugnera (LREM) a appelé à la prudence, estimant que ce débat sur les excédents pourrait pousser "certains à se rétracter alors que le chiffrage des travaux n'a pas débuté".

    Le ministre de la Culture Franck Riester a lui affirmé que "tout l'argent des dons" ira bien à Notre-Dame. Le montant total des travaux ne dépasserait pas 600 à 700 millions d'euros selon diverses estimations.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT