Radio One Logo
  • Coronavirus : Le Royaume-Uni impose l'isolement aux voyageurs, l'Espagne poursuit son dé-confinement

    Coronavirus

    Coronavirus : Le Royaume-Uni impose l'isolement aux voyageurs, l'Espagne poursuit son dé-confinement

    23 mai 2020 20:30

    190 vues

    Tandis que le Royaume-Uni annonce la mise en place d'un isolement de 14 jours obligatoire pour les voyageurs qui arrivent sur le territoire britannique, Madrid et Barcelone rouvrent lundi terrasses de bars, hôtels et musées. De son côté, le Portugal se dit prêt à accueillir les touristes.

    En Europe, le confinement s'était fait en ordre dispersé. Le déconfinement semble l'être tout autant. Le Royaume-Uni mettra en place à compter du 8 juin 14 jours d'isolement obligatoire à tous les voyageurs arrivant de l'étranger.

    La mesure, qui sera réexaminée toutes les trois semaines, suscite des critiques du côté des compagnies aériennes et des aéroports. Mais alors que le progressif déconfinement est prévu pour démarrer le 1er jun, le gouvernement britannique ne veut prendre aucun risque.

    "Maintenant que nous avons dépassé le pic de ce virus, nous devons prendre des mesures pour nous prémunir contre les cas importés, qui déclencheraient une résurgence de cette maladie mortelle", explique Priti Patel, ministre britannique de l'Intérieur.

    Le Portugal se dit prêt à accueillir les touristes

    Le ton est assez différent au Portugal, où le ministre des affaires étrangères se dit prêt au retour des touristes. Il faut dire aussi que le pays a été moins touché que ses voisins.

    Le ministre portugais des affaires étrangères Augusto Santos Silva a déclaré au journal portugais Observador que "des solutions" étaient "en cours d'élaboration avec l'Espagne, afin de ne pas contraindre les Portugais à se conformer à la quarantaine obligatoire décrétée par le gouvernement de Sanchéz".

    Les aéroports de Lisbonne et de Porto restent néanmoins calmes, pour l'heure. Le port du masque et le respect des règles de distanciation sociale sont obligatoires. De quoi perturber quelque peu certains voyageurs. "C'est très différent. Tout est vide. C'était comme avoir l'avion pour moi tout seul", confie un passager.

    Des airs d'été aussi en France en ce long weekend de l'Ascension. Résultat : des plages très fréquentées. Parfois même un peu trop. Dans le nord de la France, des patrouilles de police viennent rappeler à certains les règles : pas question de s'asseoir ou de s'allonger pour bronzer, seules la marche ou la course sont autorisées.

    L'Espagne poursuit son déconfinement

    Enfin, en Espagne, à Madrid et Barcelone, il sera à nouveau possible de se poser en terrasse. Les deux villes, très touchées par le coronavirus vont pouvoir rouvrir terrasses de bars, hôtels et musées à compter de ce lundi, soit deux semaines après le reste du pays.

    Mais attention, réouverture prudente et limitée : les capacités d'accueil des clients dans les terrasses seront limitées à 50%, tandis que les hôtels devront maintenir les espaces communs fermés.

    Pendant ce temps les zones du pays q ui étaient déjà en phase 1 vont pouvoir passer à la deuxième. Celle-ci inclue la réouverture des cinémas, théâtres et salles de concerts, et l'utilisation des piscines, avec des capacités d'accueil réduites. Les plages pourront également rouvrir, à condition de garder ses distances.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT