Radio One Logo
  • Attentats Bataclan : Les propos de Trump provoquent la colère des rescapés et des politiques

    Attentats Bataclan

    Attentats Bataclan : Les propos de Trump provoquent la colère des rescapés et des politiques

    06 mai 2018 23:00

    219 vues

    «Simagrées obscènes», «indécent»... Politiques et rescapés ont vivement dénoncé, ce samedi, les propos de Donald Trump. Le président américain Donald Trump a affirmé vendredi au congrès de la NRA, le puissant lobby pro arme, que les attentats du 13 novembre 2015 à Paris auraient fait moins de morts si les victimes avaient été armées.

    «Elles ont été tuées brutalement par un petit groupe de terroristes qui avaient des armes. Ils ont pris leur temps et les ont tués un par un. Boum, viens là; boum, viens là; boum, viens là», a raconté le président, en faisant avec la main le geste d'un djihadiste tirant au pistolet sur les victimes, avant d'affirmer «si un employé, ou juste un client avait eu une arme [...] les terroristes auraient fui ou se seraient fait tirer dessus».

    Indignation, dégoût et simagrées

    «Les propos honteux et les simagrées obscènes de Donald Trump en disent long sur ce qu'il pense de la France et de ses valeurs», a estimé François Hollande dans un communiqué. «L'amitié entre nos deux peuples ne sera pas entachée par l'irrespect et l'outrance. Toutes mes pensées vont aux victimes du 13 novembre», a-t-il ajouté.

    «Indécent et incompétent. Que dire de plus?» a tweeté Manuel Valls, en accompagnement d'une dépêche sur les propos de Donald Trump. «La mise en scène des attentats de 2015 par le Président Trump est méprisante et indigne. Fluctuat nec mergitur», a quant à elle posté la maire de Paris, Anne Hidalgo.

    «Indignation et dégoût après les propos de Donald Trump sur les attentats du 13-Novembre. Solidarité avec les victimes et les Français choqués. La transgression, c'est l'irrespect», a aussi tweeté Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur au moment des attentats. «Je dénonce l'indécence et l'irresponsabilité de Trump devant la NRA à propos de l'attentat du Bataclan. Il n'est pas notre ami», a également réagi Stéphane Le Foll.

    Colère des rescapés

    Les rescapés du Bataclan ont eu aussi réagi sur Twitter, à l'image d'Emmanuel Domenach. Cet ancien membre du conseil d'administration de l'association des familles de victimes Treize novembre, fraternité et vérité a signifié au président américain qu'il pouvait «aller se faire foutre»: «Dear Donald Trump, go fuck yourself (you can use a gun if you want)» (que l'on pourrait traduire par «Cher Donald Trump, allez vous faire foutre (vous pouvez utiliser une arme si vous voulez). Cordialement»). Avant d'ajouter «Ouais c'est pas poli et c'est pas constructif mais je n'ai pas la force face à ça. Leave the bataclan alone bordel!».

    Source : le figaro.fr

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2018 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT