Radio One Logo
  • Pandémie: les contaminations hebdomadaires stables dans le monde

    Internationale

    Pandémie: les contaminations hebdomadaires stables dans le monde

    05 mars 2021 20:00

    16 vues

    Les contaminations au coronavirus ont poursuivi leur rebond en Europe cette semaine, tout en restant stables au niveau mondial: voici les évolutions hebdomadaires marquantes, issues d'une base de données de l'AFP.

    Indicateur important, le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations et les comparaisons entre pays sont à prendre avec précaution, les politiques de tests différant d'un pays à l'autre.

    Moins de 400.000 cas quotidiens

    Avec 382.983 contaminations enregistrées quotidiennement cette semaine, l'indicateur s'est stabilisé (0%) par rapport à la semaine passée où il était reparti à la hausse après une réduction de moitié entre la mi-janvier et la mi-février, selon un bilan de l'AFP arrêté à jeudi.

    L'indicateur avait été divisé par deux en un mois, passant de 743.000 nouveaux cas quotidiens (semaine du 5 au 11 janvier) à 362.000 (semaine du 12 au 18 février). Jamais, depuis le début de la pandémie, le nombre de contaminations n'avait connu une baisse aussi forte et prolongée.

    Baisse en Amérique du Nord, rebond en Europe

    Le nombre de nouvelles contaminations a particulièrement diminué en Amérique du Nord (-20%, 61.608 cas quotidiens), plus légèrement en Afrique (-6%, 9.426) et en Asie (-4%, 31.406).

    Mais les contaminations ont augmenté au Moyen-Orient (+10%, 31.324), en Europe (+8%, 157.760) et en Amérique latine (+3%, 91.409).

    Les Etats-Unis restent le pays comptant le plus de contaminations dans le monde (28.827.140) ainsi que de morts (520.356).

    Les décès reculent

    Le nombre de décès a baissé de 7% à 62.055 victimes sur la semaine écoulée, soit une moyenne de 8.865 morts par jour.

    Cette diminution s'est surtout produite en Amérique du Nord (-20%) qui a enregistré sur la semaine un total de 12.282 morts. En Asie, le nombre de victimes diminue de 18% à 3.666 morts sur la semaine et en Afrique il baisse de 14% avec un total de 2.151 victimes hebdomadaires. L'Europe, qui paye le plus lourd tribut avec 22.795 victimes hebdomadaires, présente toutefois un recul de 4% dans son bilan mortuaire.

    Ce bilan positif est obscurci par une augmentation des décès au Moyen-Orient de 9% (1.824 morts hebdomadaires) et en Amérique latine/Caraïbes (+3%, 19.425 morts).

    Plus fortes décrues

    Pour la quatrième semaine consécutive, la plus forte décrue de la semaine est observée au Portugal (-36%, 815 nouveaux cas par jour), qui recueille les bénéfices d'un confinement décrété le 15 janvier.

    Suivent le Royaume-Uni (-34%, 6.685), l'Espagne (-25%, 4.487), l'Indonésie (-25%, 6.636) et la Malaisie (-24%, 2.035).

    Principales accélérations

    Avec 86% d'augmentation du nombre de contaminations (5.433 cas quotidiens), la Hongrie est le pays où l'épidémie s'est accéléré le plus parmi ceux enregistrant plus de 1.000 contaminations quotidiennes au cours de la semaine écoulée. Le pays avait déjà connu une augmentation de 69% de cas la semaine précédente.

    Parmi les autres territoires ayant enregistré de fortes accélérations, figurent la Cisjordanie (+48% ,1.563 cas quotidiens), l'Estonie (+44%, 1.502), la Jordanie (+41%, 4.726 cas) et la Pologne (+32%, 11.058 cas).

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Génération 80

© 2016 - 2021 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT