Radio One Logo
  • Hongkong : Pékin annonce des «représailles» après l'interdiction de ventes d'armes américaines

    Hongkong

    Hongkong : Pékin annonce des «représailles» après l'interdiction de ventes d'armes américaines

    30 juin 2020 21:30

    8 vues

    Washington accuse la Chine d'avoir remis en cause ses engagements internationaux et le principe «Un pays, deux systèmes».

    La Chine a annoncé, ce mardi 30 juin, des «représailles» après la décision de Washington d'interdire les exportations de matériel de défense sensible vers Hongkong en raison d'une loi controversée sur la sécurité nationale que Pékin a imposée au territoire.

    Ignorant les appels des Occidentaux, le Parlement national a voté ce texte qui intervient un an après le début des manifestations monstres dans l'ex-colonie britannique contre l'influence du gouvernement central. Washington accuse la Chine d'avoir remis en cause ses engagements internationaux et le principe «Un pays, deux systèmes» qui octroyait au territoire de 7,5 millions d'habitants une vaste autonomie depuis sa rétrocession par Londres en 1997.

    Pour protester contre la reprise en mains du territoire par Pékin, Washington a annoncé lundi mettre fin à ses exportations de matériel de défense sensible vers Hong Kong. «Les États-Unis ne parviendront jamais à entraver les efforts de la Chine pour faire progresser la législation hongkongaise en matière de sécurité nationale», a réagi devant la presse Zhao Lijian, porte-parole de la diplomatie chinoise.

    Le statut préférentielle Hongkong potentiellement remis en cause

    Cette mesure concerne les armements et équipements de défense américains dont l'exportation nécessite un feu vert du département d'État et ne doit pas faire l'objet d'une opposition du Congrès. «Nous ne pouvons plus faire de distinction entre l'exportation de ce matériel vers Hong Kong ou vers le reste de la Chine», a justifié dans un communiqué le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo.

    Le gouvernement américain va aussi «prendre des mesures pour imposer, s'agissant de Hongkong, les mêmes restrictions sur les technologies américaines de défense et à double usage civil ou militaire qu'il impose pour la Chine». Le président américain Donald Trump avait déjà ouvert la voie à une remise en cause du statut préférentiel dont bénéficiait Hongkong auprès des États-Unis.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Carnet de Santé

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT