Radio One Logo
  • Diplomatie : Pourquoi la Chine investit-elle dans la sécurité en Afrique?

    Diplomatie

    Diplomatie : Pourquoi la Chine investit-elle dans la sécurité en Afrique?

    23 juil. 2018 20:00

    64 vues

    Le voyage s'annonce long et faste : neuf jours exactement. Le président chinois a entamé mercredi une grande tournée en Afrique et au Moyen-Orient qui l'a déjà conduit aux Emirats arabes unis et au Sénégal, puis au Rwanda, où il se trouve dimanche, avant de rejoindre l'Afrique du Sud mardi pour participer au sommet des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud). Le chef de l'Etat s'arrêtera également vendredi à l'île Maurice pour une "visite amicale".

    Au menu des discussions, des investissements économiques – qui dépassaient les 43 milliards de dollars en 2016 – et, plus étonnant, le développement de liens sécuritaires. "La coopération militaire entre la Chine et l'Afrique n'est pas nouvelle, rappelle le sinologue Jean-Pierre Cabestan, directeur de recherches au CNRS et chercheur à Asia Centre, à Paris. Mais il y a eu un déclic en 2011, lorsqu'il a fallu évacuer 36.000 ressortissants chinois de Libye dans la plus grande improvisation. La situation s'est reproduite, dans une moindre mesure, au Yémen en 2015."

    Une première base militaire sur le continent depuis 2017

    Depuis, la Chine est passée à la vitesse supérieure, avec un objectif clair : vendre des armes, former des militaires et financer les armées africaines. Le pays a inauguré sa première base militaire sur le continent en 2017, à Djibouti. Près de 2.000 soldats y sont aujourd'hui stationnés, avec pour mission de sécuriser les "nouvelles routes de la soie", le grand projet de Xi Jinping qui doit relier la Chine à l'Europe en passant par le Moyen-Orient et l'Afrique. Pékin a également organisé fin juin le premier forum sino-africain sur la défense et la sécurité.

    Autre fait significatif, le géant asiatique a accordé mercredi un don de 6,8 millions d'euros à l'armée camerounaise pour faire face à Boko Haram. "La Chine joue désormais dans la cour des grands au même titre que la France et les Etats-Unis, poursuit Jean-Pierre Cabestan. Elle s'investit aussi dans les missions de maintien de la paix de l'ONU, avec 3.000 Casques bleus présents, essentiellement au Mali et au Soudan du Sud. Même si son personnel n'est pas très qualifié, l'idée est de profiter de son image de pays non occidental pour accroître son influence."

    Source : lejdd.fr

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2018 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT