Radio One Logo
  • Assassinat de JFK : Que vont révéler les documents déclassifiés ?

    Assassinat de JFK

    Assassinat de JFK : Que vont révéler les documents déclassifiés ?

    23 oct. 2017 21:30

    139 vues

    Le maintien sous scellés pendant plus de cinquante ans des archives a alimenté de nombreuses théories du complot, certains doutant par exemple que le tireur, Lee Harvey Oswald, soit seul responsable de la mort du président américain.

    Pas moins de cinq millions de documents environ, provenant essentiellement des services de renseignement, de la police et du ministère de la Justice, sont conservés à Washington derrière les murs des Archives nationales. L’immense majorité a déjà été publiée, mais une petite partie devrait l’être seulement jeudi prochain, ainsi que la version complète de dizaines de milliers de documents qui avaient auparavant été caviardés.

    Depuis des années, la mort de JFK hante l’histoire des Etats-Unis, suscitant fantasmes et théories du complot. « Il y a une version officielle qui est celle du rapport de la commission Waren qui a été rendue publique très rapidement [en 1964]. Elle affirme que Lee Harvey Oswald est bien le seul tireur et qu’il a agi de manière individuelle. Par bien des aspects, elle n’est pas complètement satisfaisante, car elle n’explique pas toutes les zones d’ombre autour de l’enquête », affirme Vincent Michelot.

    « Sans tomber dans la théorie du complot, un simple regard sur les écrits autour du sujet [plus de 40 000 livres !] montre que le rapport Warren est une foutaise, il a été trafiqué dès l’origine. Il y a des témoignages contradictoires, notamment ceux des médecins de Dallas, des pressions contre les témoins, certains disparaissant… », répond Patrick Jeudy, auteur de Dallas, une journée particulière et d’autres documentaires sur le président américain. « Peut-être que Warren avait pour rôle d’apaiser le pays, ne pas faire de vagues, mais je ne pense pas que la théorie du tireur seul soit viable comme l’a montré par exemple l’historien Richard Trask. L’enquête a été bâclée ou trafiquée, des informations contredisant la thèse officielle retirées », poursuit le réalisateur.

    Que faut-il attendre de ces nouveaux documents ?

    Pas grand-chose à en croire les deux hommes. « Cette déclassification ? Je pense qu’il n’y aura rien dedans. On se doute bien que, s’il y avait des choses intéressantes, le nettoyage aurait déjà été fait dans les années 1960 par les intéressés », indique Patrick Jeudy. Citant des membres de l’administration, le journal Politico avançait vendredi que Donald Trump était sous pression, notamment de la CIA, pour qu’il bloque la publication de certains de ces feuillets.

    « On sait que la CIA est opposée à la déclassification de l’ensemble des documents, car cela exposerait au grand jour les méthodes de surveillance de l’agence par exemple ou montrerait qu’elle a gardé pour elle des documents jugés trop sensibles pour le grand public, assure Vincent Michelot. Il ne faut donc pas attendre de smoking gun. S’il existait des preuves fracassantes, elles seraient sorties bien avant 2017. »

    Les nouveaux documents pourraient malgré tout apporter un éclaircissement sur les activités d’Oswald à Mexico fin septembre 1963. « On pourrait en apprendre sur ce voyage au Mexique quelques semaines avant la mort de JFK, où il aurait été en contact avec les services russes et cubains. Cela nourrirait la thèse selon laquelle il n’a pas agi seul, mais en service commandé », développe l’historien.

    Source : 20Minutes

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT