Radio One Logo
  • TikTok dévoile les conséquences des menaces de Trump sur son activité

    Internationale

    TikTok dévoile les conséquences des menaces de Trump sur son activité

    24 sept. 2020 23:00

    13 vues

    Retrait d'annonceurs, difficulté à recruter... l'application se dit secouée et se tourne vers la justice pour suspendre son bannissement.

    L'accord dévoilé lundi entre le groupe chinois ByteDance, Oracle et Walmart pour assurer le futur de l'application TikTok aux États-Unis est plus fragile que jamais. Alors que ni Washington, ni Pékin ne s'accordent sur qui aura la majorité du capital de la future entité TikTok Global, le réseau social reste sous le coup d'une disparition des magasins d'applications aux États-Unis à partir de dimanche soir.

    Pour éviter ce scénario, TikTok a déposé mercredi un référé auprès d'un tribunal de Washington. L'entreprise demande une suspension de son bannissement imminent de l'App Store et du Google Play, comme WeChat, autre application chinoise sur la sellette, l'a obtenu samedi dernier. «Si les interdictions ne sont pas suspendues, les dommages causés aux plaignants seront irréparables», écrit la plateforme dans le document judiciaire. Et pour appuyer ses dires, TikTok y dévoile les effets des menaces de Trump sur son activité.

    L'entreprise affirme avoir perdu sur le seul mois d'août 10 millions de dollars de revenus publicitaires. Une dizaine d'annonceurs, dont des très grandes marques, ont annulé ou suspendu leurs campagnes sur le réseau social après que Donald Trump a signé son décret présidentiel contre TikTok. La société a désormais le plus grand mal à recruter. Elle affirme dans le document judiciaire que 52 candidats ont décliné des offres de recrutement au sein de l'entreprise en expliquant que sa situation était devenue trop précaire.

    TikTok a aussi vu partir d'importants influenceurs américains, comme Charli d'Amelio, qui a rejoint la plateforme concurrente Triller. TikTok craint un effet domino sur les autres créateurs et, in fine, sur ses audiences.

    Evaporation des utilisateurs

    La société met également en garde contre un bannissement temporaire de l'application. TikTok est en effet sous le coup d'une interdiction totale sur le sol américain à partir du 12 novembre si sa situation n'est pas régularisée d'ici là.

    TikTok a fait des projections dans le cas où le réseau social serait interdit durant quelques mois, puis referait son apparition. Selon ses calculs, une interdiction de deux mois se traduirait par une disparition de 40 à 50% de ses utilisateurs quotidiens. Une interdiction de six mois se solderait, elle, par l'évaporation de 80 à 90% de ses utilisateurs américains. Avant les menaces de Trump, TikTok gagnait chaque jour 424.000 nouveaux utilisateurs.

    Le réseau social affirme par ailleurs que les actions lancées par l'administration Trump ne sont en rien motivées par la peur que TikTok n'espionne ses utilisateurs au profit de Pékin. «Comme l'ont prouvé des déclarations peu claires et contradictoires du président et d'autres responsables ces derniers mois, les interdictions n'étaient pas motivées par une vraie inquiétude sur la sécurité nationale, mais plutôt par des considérations politiques liées aux élections générales à venir», assène la plateforme.

     

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Wake Up Show

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT