Radio One Logo
  • Commandes urgentes de médicaments : La Compagnie Bo Digital réplique qu’elle était la seule à avoir certains équipements

    Judiciaire

    Commandes urgentes de médicaments : La Compagnie Bo Digital réplique qu’elle était la seule à avoir certains équipements

    09 juil. 2020 08:46

    551 vues

    La compagnie Bo Digital Co Ltd a obtenu des commandes de Rs 308,5 millions pendant la période de confinement pour des équipements médicaux grâce à un exercice d’Urgent Procurement. Cela alors que son chiffre d’affaires affichait zéro en 2018. La compagnie a tenu à expliquer, par l’entremise de son conseil légal Me Ganessen Moonesawmy, qu’elle avait en stock des équipements nécessaires pour ce tender.

    « Une des activités phares de l’entreprise demeure l’import et l’export. D’après les informations que j’ai eu du client, c’était le seul fournisseur à Maurice à posséder en stock, un ‘body temperature thermal camera’ et ces équipements spécialisés ont été livré et installé dans la période du confinement. Ces équipements ont été livrer avec un bon rapport qualité prix, livrer surtout dans les délais prescrits et les installations ont été faites dans tous les services dits essentiels. Il y a également eu d’autres équipements qui ont été livrer. Bo Digital a contribué certainement à combattre la pandémie de la Covid-19 à l’île Maurice. » avance Me Ganessen Moonesawmy.

     

    Le député travailliste Eshan Juman réclame une commission d’enquête

    Eshan Juman affirme qu’il y a plusieurs zones d’ombre dans l’octroi des contrats pour l’achat des médicaments en urgence par le ministère de la Santé.

    Le quatrième député de Port-Louis Maritime/Port Louis Est, indique qu’il faut plus de transparence sur les compagnies qui ont reçu ces contrats en période de crise sanitaire.

    Et insiste pour que le ministre de la Santé rende des comptes et fasse la lumière sur cette affaire.

    « Ce qui est grave, c’est que lors du confinement, nous avions demandé à tous les Mauriciens de se serrer les coudes afin de combattre cette crise. Mais quand nous regardons les agissements des personnes qui ont passé ces commandes, c’est très grave. Je demande au Premier ministre de mettre une commission d’enquête. Le ministre concerné ne peut pas rester une seconde de plus dans son bureau avec ce qui s’est passé. Il ne faut pas rigoler avec la santé des gens. » avance Eshan Juman.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT