Radio One Logo
  • Affaire St-Louis : l’ICAC ficèle son dossier à charge et annonce un mois de décembre chaud, chaud, chaud

    Affaire St-Louis

    Affaire St-Louis : l’ICAC ficèle son dossier à charge et annonce un mois de décembre chaud, chaud, chaud

    24 nov. 2020 11:43

    334 vues

    Les choses sérieuses dans l’affaire St-Louis débuteront dans les premiers jours de décembre, nous expliquent des sources à la Commission anti-corruption. 

    Entre-temps, les enquêteurs de l’ICAC s’attèlent à un véritable travail d’investigation en profondeur sur les transactions autour de ce scandale allégué à hauteur de 700 millions de roupies.

    Les enquêteurs qui se sont rendus au Danemark pour récupérer le rapport de la Banque Africaine de développement sur ce scandale allégué, sont retournés au pays il y a une quinzaine de jours.

    Les enquêteurs de l’ICAC n’ont pas chômé pendant leur quarantaine, et ils sont bien avancés dans l’analyse du rapport de la BAD. Il y a assez d’éléments, nous indiquent certaines sources, pour établir un dossier à charge pour délit de corruption. 

    A ce stade, l’ICAC n’envisage pas de convoquer les divers protagonistes politiques pour interrogatoire ou de charges provisoires. Priorité, dans un premier temps, à un exercice de Money Trail afin d’identifier tous les complices de cette fraude.

    A rappeler que la Commission anti-corruption a aussi arrêté deux personnes dans cette affaire ; Bertrand Lagesse, représentant de la firme BWSC qui avait obtenu le contrat, et Philippe Hao Thyn Voon, directeur de la compagnie PAD CO Ltd. Leurs biens ont aussi été gelés la semaine dernière.

    Les enquêteurs annoncent même que cette affaire occupera la Une de l’actualité dans les semaines à venir, avec la convocation des protagonistes, dont des personnalités politiques.

    On sait que le Premier ministre avait mentionné que les noms d’Ivan Collendavelloo et de Paul Bérenger figuraient dans le rapport de la Banque africaine de développement sur l’octroi de ce contrat de plus de 4 milliards de roupies.

    Le Premier ministre adjoint avait été révoqué de son poste.

    Le leader du MMM, pour sa part, a toujours nié toute implication dans cette affaire. En conférence de presse, samedi dernier, il a encore une fois demandé que le rapport de la BAD soit rendu public.

Laissez-nous vos commentaires

A lire aussi

blank image

Le Wake Up Show

© 2016 - 2021 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT