Radio One Logo
  • L’ICAC prévoit d’autres interpellations la semaine prochaine

    Judiciaire

    L’ICAC prévoit d’autres interpellations la semaine prochaine

    20 févr. 2021 13:33

    295 vues

    Après l’arrestation du directeur de la STC, Jonathan Ramasamy, et son beau-frère, Vinay Appanna, hier. L’ICAC prévoit d’autres interpellations la semaine prochaine,

    L’enquête de l’ICAC concernant l’allocation de contrats sous l’Emergency Procurement, pendant le confinement, l’année dernière, a pris un coup d’accélérateur.

    La Commission anti-corruption a établi comment les différents protagonistes ont profité du confinement pour rafler des contrats par dizaines de millions de roupies.

    Hier, l’ICAC s’est appuyé sur les 22 millions roupies retrouvés sur le compte bancaire personnel de Vinay Appanna, pour procéder à son arrestation.

    La semaine prochaine verra d’autres interpellations.

    A noter que Jonathan Ramasamy a été démis de ses fonctions de directeur de la STC, après son arrestation, hier.

    Les enquêteurs de la Commission anti-corruption ont constaté qu’en juillet 2020, la compagnie Bo Digital a reçu 309 millions roupies de la State Trading Corporation pour la vente d’équipements médicaux. Or, cette compagnie n’est pas spécialisée dans ce domaine.

    Tout comme Bo Digital de Deepak Bonomally, la société d’AV Techno-World Co. Ltd a obtenu un contrat de Rs 50 millions du ministère de la Santé. Cette compagnie appartient à Vinay Appanna.

    L’ICAC a pu établir qu’une somme de 42 millions a été transférée sur les comptes d’AV Techno-World Co. Ltd de celui de Bo Digital. De ce montant, 22 millions ont quitté le compte de la compagnie pour atterrir sur le compte bancaire personnel de Vinay Appanna.  

    Vinay Appanna a été arrêté sous la loi anti blanchiment d’argent.

    Selon les enqueteurs, Vinay Appanna, ainsi que Deepak Bonomally, patron de Bo Digital Co Ltd, Jagannada Reddi, directeur de Red Jewels Ltd et Bissoon Mungroo, directeur de Gitanjali Co Ltd, ont tous bénéficié du soutien du directeur général de la STC d’alors, Jonathan Ramasamy. Ce dernier a été inculpé provisoirement, hier, pour avoir utilisé son poste pour un délit de corruption.

    D’autres personnes qui auraient reçu les mêmes faveurs, seront interpellées, la semaine prochaine.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2021 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT