Radio One Logo
  • Critiques de l’opposition quant à la présence au parlement du Speaker alors qu’il y a une motion de blâme contre lui à l’ordre du jour

    Politique

    Critiques de l’opposition quant à la présence au parlement du Speaker alors qu’il y a une motion de blâme contre lui à l’ordre du jour

    22 juil. 2020 08:59

    132 vues

    La majorité dit ne pas comprendre la logique de l’opposition quand elle dit que le Speaker n’aurait pas dû présider la séance d’hier, en raison de la motion de blâme contre lui inscrite à l’ordre du jour.  

    Un raisonnement qui étonne le ministre de l’Energie et des services publics, Joe Lesjongard. Il s’est exprimé au nom du gouvernement, au cours d’un point de presse, hier après-midi.   

    « Quand Arvin Boolell qui est un parlementaire d’expérience, dit que, parce qu’il y a une motion de blâme qui est débattu hors parlement, le speaker ne devrait pas présider les travaux parlementaires. Nous savons tous que dans des cas comme cela, quand nous débattons la motion, le speaker ne sera pas présent car ça le concerne. Il n’a jamais été question que concernant les autres items de l’agenda, il ne soit pas présent. » avance Joe Lesjongard.

    Parlant de l’attitude qu’il considère déplorable de l’opposition, Bobby Hurreeram, le ministre des Infrastructures publiques, a lui trouvé que c’est une tactique du leader de l’opposition pour faire oublier la gestion réussie de la crise Covid-19 par le gouvernement.

    « Aujourd’hui ce que l’opposition appelait le ‘méga scandale St-Louis, ils ne sont, tout à coup, pas intéresser à parler de ça. Pourquoi jusqu’à aujourd’hui, Arvin Boolell n’a pas expliqué à la presse et à la population pourquoi il a refusé de venir voir le rapport quand le Premier ministre l’a invité. Aujourd’hui ils font diversion. » avance Bobby Hurreeram.

Laissez-nous vos commentaires

A lire aussi

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT