Radio One Logo
  • Elections générales : Des listes fictives qui portent préjudice aux professionnels

    Elections générales

    Elections générales : Des listes fictives qui portent préjudice aux professionnels

    23 août 2019 11:00

    500 vues

    En prélude à la dissolution prochaine de l’Assemblée nationale,  plusieurs medias ont publié, ces derniers jours, des listes de  candidats potentiels des principaux partis politiques.

    Une situation qui ne fait pas sourire ceux qui découvrent qu’ils sont associés à une formation politique à leur insu. Cela peut porter préjudice à leur carrière professionnelle. A l’instar de Shaan Kundomal, CEO de Capital Horizon Mauritius, une entreprise opérant dans le Global Business.

    D’emblée Shaan Kumdomal se déclare apolitique et ne comprend pas comment son nom a été associé à un parti politique. Il explique que la Financial Intelligence and Anti Money Laundering Act permet à l’autorité d’avoir un œil sur les Politically Exposed Persons ou PEP.

    Notre interlocuteur qui souligne aussi  que par respect pour  ses actionnaires et ses employés,  son entreprise ne finance pas les partis politiques.

    Shaan Kundomal reconnaît toutefois qu’une entreprise qui finance un parti politique contribue à sa façon à la vie démocratique du pays.

    Tout comme le CEO de Capital Horizon, d’autres personnes qui n’ont rien à faire avec la politique partisane ont aussi été surprises de découvrir leur nom sur les listes des candidats potentiels aux prochaines législatives. Parmi, des journalistes, des professionnels de divers secteurs, voire des titulaires de postes constitutionnels. 

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Les Tube Inoubliables

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • NORD/SUD

    102.4 FM

  • CENTRE

    100.8 FM

  • EST/OUEST

    101.7 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT