Radio One Logo
  • L’Alliance gouvernementale MSM-ML a tenu bon malgré quelques turbulences en cours de mandat

    Politique

    L’Alliance gouvernementale MSM-ML a tenu bon malgré quelques turbulences en cours de mandat

    10 oct. 2019 18:30

    284 vues

    L’alliance MSM-ML est allée jusqu’au bout de son mandat malgré de nombreuses rumeurs de désaccord, voire de cassure, qui ont circulé ces dernières années.  

    L’histoire politique retiendra quelques affaires impliquant les ministres et nominés politiques du parti d’Ivan Collendavelloo. Des affaires qui auraient pu mettre à mal les relations entre les deux partenaires de l’alliance gouvernementale. 

    Anwar Husnoo, a décidé, hier, jeudi  9 octobre, de quitter le Mouvman Liberater pour adhérer au MSM. Un changement que de nombreux observateurs politiques ne trouvent pas anodin, même si le ministre de la Santé reste au sein de l’alliance gouvernementale.

    Selon ses anciens collègues Anwar Husnoo ne se sentait plus à l’aise au ML. Est-ce que son changement de bord lui a coûté son ticket électoral du fait que son ancien parti n’en veut plus ? Nul ne peut encore le confirmer mais toujours est-il que son nom ne figure pas dans les listes, certes non officielles, mais qui circulent actuellement dans les medias.

    Les relations entre les deux partenaires de l’alliance gouvernementale n’ont pas toujours été au beau fixe. L’affaire de la platinum Card impliquant l’ancienne présidente de la République et la confiance sans faille d’Ivan Collendavelloo au milliardaire angolais Alvaro Sobrinho ont été mal vues au Sun Trust.

    Le projet de Turbine à Gaz pour la centrale de Fort George,.un projet cher au leader du ML, Ivan Collendavelloo, mais toujours refusé par le chef du gouvernement, a aussi été que le Premier ministre, Pravind Jugnauth a décidé de mettre en pause.

    La descente des enquêteurs de l’ICAC, la semaine dernière, dans les locaux du ministre du Tourisme, Anil Gayan, en lien avec l’affaire Vujaya Sumputh, a été aussi diversement commentée par les observateurs. Ces observateurs gobent difficilement la décision d’Anil Gayan de ne pas se présenter aux législatives du 7 novembre comme un désir de laisser la place aux jeunes.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • NORD/SUD

    102.4 FM

  • CENTRE

    100.8 FM

  • EST/OUEST

    101.7 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT