Radio One Logo
  • Motion contre le Speaker : L’opposition accuse Sooroojdev Phookeer de porter atteinte à l’intégrité du parlement

    Motion contre le Speaker

    Motion contre le Speaker : L’opposition accuse Sooroojdev Phookeer de porter atteinte à l’intégrité du parlement

    15 juil. 2020 08:34

    810 vues

    Le leader de l’opposition l’avait annoncé depuis des mois déjà sur les ondes de Radio One. une motion de no confidence sera présentée contre Sooroojdev Phokeer. L’opposition estime que le Speaker de l’Assemblée nationale agit avec partialité en faveur du gouvernement. Ce qui n’est pas de l’avis de la majorité parlementaire qui a vivement défendu le président de parlement. Un débat parfois houleux, dirigé par le Deputy Speaker Zahid Nazurally.

    Les débats ont débuté avec le leader de l’opposition qui a présenté la motion avec le soutien de toute l’opposition parlementaire. Arvin Boolell soutient qu’il suffit que le Speaker soit soupçonné d’impartialité pour que les travaux parlementaires perdent de leurs raisons d’être.

    « Les membres du Parlement ne sont pas élus pour être servile ou soumis au speaker. Le respect n'est pas accordé au speaker. Il doit être gagné avant tout par ceux qui veulent être entendus et qui sont le porte-parole de leur électorat. Il s'est tourné en dérision. »

    Pour le ministre du Transport Alan Ganoo, le seul fait que le gouvernement ait renvoyé les débats sur le Finance Bill pour prendre cette motion est un aveu de bonne foi.

    « C'est un témoignage de la volonté et de l'engagement de ce gouvernement à défendre la dignité de cette maison et à permettre à la démocratie d'évoluer. »

    Pour le leader du MMM Paul Bérenger, jamais avant un Speaker n’avait quitté son siège pour crier sur l’opposition.

    « Il n’y a jamais eu un speaker qui quitte son siège pour se diriger vers l’opposition de façon menaçante comme un ‘tappeur’ parlementaire. Il n’y a jamais eu un speaker hurlant, gesticulant comme on l’a vu. C’est un manque de respect au parlement. »

    Pour Sudesh Callichurn ministre du Travail, le leader de l’opposition aurait dû faire part de ses griefs au Speaker dans son bureau au lieu de présenter une motion.

    « Les choses auraient pu être réglées de la manière la plus simple que par cette motion s'ils avaient vraiment le sentiment que le président agissait de manière injuste et irréfléchie. Cette motion n'est pas appropriée et n'est pas justifiée. »

    Le Deputy Speaker Zahid Nazurally a dû interrompre les débats à plusieurs reprises à cause des cris de tous les cotés de la chambre. A 3 heures du matin, les travaux ont été suspendus jusqu’à mardi prochain.

Laissez-nous vos commentaires

A lire aussi

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT