Radio One Logo
  • Maurice s’engage à lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

    Politique

    Maurice s’engage à lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

    07 juil. 2020 16:00

    48 vues

    Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Afin d’exécuter le Plan d’action du Groupe d’Action Financière, un comité ministériel a été institué et placé sous la responsabilité du Premier ministre.

    Une cellule de suivi, le National AML-CFT Core Group, placée sous la présidence du Secrétaire financier, a également été mis en place par ce nouveau comité ministériel, pour veiller de près aux progrès accomplis durant l’exécution du Plan d’action.

    Maurice souhaite, ce faisant, implémenter, dans les plus brefs délais, les 5 actions restantes recommandées par ce plan.

    Afin d’exécuter ces cinq actions recommandées, Maurice devra être capable de démontrer que les organismes chargés de l’application des lois, pour le secteur du Global Business, bénéficient d’une surveillance fondée sur l’analyse des risques. Deuxièmement, le pays devra être en mesure de garantir, en temps utile, l’accès autorités compétentes aux informations sur la propriété effective. Maurice devra aussi être en mesure d’attester que les organismes chargés de l’application des lois possèdent les capacités adéquates pour entreprendre des investigations relatives à des cas de blanchiment d’argent, incluant des enquêtes financières aussi bien que des cas complexes.

    Autres actions recommandées : adopter une approche de surveillance, fondée sur le risque, pour les organisations à but non lucratif, afin de prévenir les risques de financement du terrorisme et procéder de façon appropriée, à des sanctions financières ciblées.

    Et enfin, pour veiller à une plus grande transparence au regard de sa mission, la Cellule de suivi, qui comprend notamment, des cadres de différents ministères et organismes publics, dont ceux de la Banque de Maurice, de la FSC, de l’ICAC, de la FIU, de la Police, ou encore de la MRA, ainsi que les principaux partenaires du secteur des services financiers, se doit de tenir informé tous les acteurs locaux et internationaux des avancements réalisés par la juridiction.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT