Radio One Logo
  • Débats parlementaires : Un document attestant d’un accord entre le CEB et Alteo fait monter la pression dans l’hémicycle

    Débats parlementaires

    Débats parlementaires : Un document attestant d’un accord entre le CEB et Alteo fait monter la pression dans l’hémicycle

    21 juin 2019 14:00

    199 vues

    Alors que Shakeel Mohamed a commencé son discours au Parlement, hier jeudi 20 juin, avec un calme olympien, la situation a vite dégénéré quand il a voulu déposer un document sur un accord entre le CEB et Alteo.

    Ce qui a poussé la Speaker à intervenir après une objection du ministre des Services publics, Ivan Collendavelloo. Le député travailliste a insisté pour citer une partie de ce document indiquant que le CEB a déjà trouvé un accord de 4 roupies 55 par kilowattheure avec Alteo pour produire de l’énergie à partir des feuilles de cannes, et cela à l’insu du Conseil des ministres. Alors qu’Ivan Collendavelloo avait dit précédemment au Parlement, qu’aucun accord n’avait été trouvé.

    «Ce que je sais, c'est qu'il y a des réunions techniques qui ont lieu et que tout sera soumis à notre comité de gestion du ministère et que, à ce moment-là, nous étudierons la question et, bien sûr, nous nous rendrons au Cabinet. Ce que je dis ici, c'est que cette décision a déjà été prise dans le dos du Cabinet. Le premier ministre n'est même pas au courant, je présume que l'honorable vice-premier ministre ne veut pas que les gens de ce pays sachent que l'énergie résiduelle a déjà fait l'objet d'un accord au sein de la CEB lors de réunions dans son bureau où il était présent.»

    Ivan Collendavelloo soulevant un Point of Order a tenu à s’expliquer. Ce document ne suggère aucunement qu’il était au courant de cet accord entre le CEB et Alteo. Un point qui a été retenu par la Speaker, Maya Hanoomanjee. Elle a toutefois souligné que cela ne sert à rien d’interdire ce document car il a déjà été publié dans la presse.

    «D'après la position du vice-premier ministre, il semble y avoir un désaccord entre l'honorable vice-premier ministre et le ministère de l'Énergie et des Services publics. Dans les circonstances, j'estime qu'il ne serait pas dans les règles que l'honorable Shakeel Mohamed sous-entend que l'honorable vice-premier ministre soit au courant que le prix des déchets énergétiques est déjà fixé.»

    Après le ruling, Shakeel Mohamed a précisé que des Rs4.55 par kilowattheure convenu, les petits planteurs ne recevront qu’une roupie seulement.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Enquêtes en Direct

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • NORD/SUD

    102.4 FM

  • CENTRE

    100.8 FM

  • EST/OUEST

    101.7 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT