Radio One Logo
  • Réunion : Assises : un enfant de 3 ans torturé, sa mère et le ti-père jugés

    Réunion

    Réunion : Assises : un enfant de 3 ans torturé, sa mère et le ti-père jugés

    23 nov. 2016 09:09

    54 vues

    (Source : linfo.re)

    Un couple est accusé d’avoir martyrisé un garçonnet de 3 ans. En août 2014, le ti-père de l’enfant a été mis en examen et écroué pour "actes de torture et de barbarie" après avoir reconnu avoir introduit un manche de rasoir dans le corps de son beau-fils. La mère du petit garçon été mise en examen pour violences habituelles et "non-dénonciation de mauvais traitements, privations ou atteintes sexuelles infligés à un mineur de moins de 15 ans".

     

    L’affaire fait froid dans le dos. Un jeune Saint-Louisien est accusé d’avoir torturé son beau-fils, âgé de 3 ans. C’est après une consultation à l’hôpital de Saint-Pierre - le dimanche 10 août 2014 - que les médecins ont découvert les multiples lésions infligées à l’enfant.

     

    Le petit garçon - accompagné de sa mère âgée de 23 ans au moment des faits - souffrait alors de maux de ventre et d’une fracture au niveau du bras. L’enfant était aussi couvert d’hématomes sur différentes parties du corps.

    Interpellé et placé en garde à vue, le beau-père a reconnu avoir frappé l’enfant et lui avoir introduit un manche de rasoir jetable dans le rectum du petit garçon. Un acte effroyable.

    De son côté, la mère de famille affirme qu’elle ignorait les tortures infligées à son fils. La jeune femme a toutefois été mise en examen pour violences habituelles sur un mineur de 15 ans et non-dénonciation de mauvais traitements, privations ou atteintes sexuelles infligés à un mineur de moins de 15 ans.

    Le beau-père prénommé Rodolph est poursuivi pour torture ou acte de barbarie sur un mineur de 15 ans et violences habituelles.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2018 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT