Radio One Logo
  • A la Réunion : cinq policiers blessés, commerces dégradés et incendies

    A la Réunion

    A la Réunion : cinq policiers blessés, commerces dégradés et incendies

    01 nov. 2018 12:30

    346 vues

    La soirée d’Halloween a dégénéré en une nuit de violences à La Réunion. Des échauffourées ont éclaté entre jeunes et forces de l’ordre dans plusieurs communes de l’île. Saint-André, Saint-Denis, mais aussi Sainte-Suzanne, Saint-Pierre et Le Port ont été touchés par ces violences urbaines. Des poubelles et des véhicules ont été incendiés.

    A Saint-André, le commissariat a été pris pour cible par une quinzaine de jeunes. "Ils ont attaqué le commissariat avec des jets de projectiles durant une partie de la soirée, mais ils n'ont pas réussi à pénétrer à l'intérieur", explique un policier. Trois policiers ont été blessés par des jets de galets durant ce face à face. Ce matin, des débris de verre recouvrent le sol à l'entrée du commissariat.

    Policiers blessés au Chaudron

    Au Chaudron, deux autres policiers ont été blessés lors d’affrontements avec des jeunes. Les premiers heurts ont commencé vers 20 heures. Deux heures plus tard, un hélicoptère survolait le quartier du Chaudron pour tenter de ramener le calme.

    Réunion La 1ère a pu tourner ces images au Chaudron, mais l'équipe de reportage a été prise pour cible. Leur véhicule a été caillassé. Les journalistes n'ont pas été blessé. Au Chaudron, la tension est retombée vers 3 heures du matin. A Saint-Denis, onze individus ont été interpellés.

    Commerces dégradés à Saint-Denis

    Sur l’avenue Leconte de Lisle au Chaudron, le commerce Pizza Cosy a été la cible des casseurs. Le magasin a été pillé et saccagé. L’hôtel Tulip Inn à Saint-Denis a aussi été la cible de violences. Des vitres ont été brisées, mais les jeunes n’ont pas réussi à pénétrer à l’intérieur.

    Dans ce quartier de Saint-Denis, les habitants se sont réveillés exaspérés par l’état du centre ville. Des poubelles incendiées et encore fumantes, des galets servant de projectiles jonchent les rues. Un spectacle de désolation.

    La colère des syndicats de police

    "Des enfants étaient encore dans les rues pour demander des bonbons, quand les violences ont commencé", remarque un policier. Dans un communiqué, le syndicat Unité SGP Police FO déplore ces violences lors d’une soirée qui se veut "festive et familiale".

    Unité SGP Police FO dénonce également un manque de moyens et d’effectifs. "Tous les effectifs étaient mobilisés, mais ce n’était pas suffisant face à des individus prêts à en découdre avec les forces de l’ordre sur l’ensemble du département", remarque Gilles Clain, secrétaire départemental SGP Police FO. qui déplore aussi "les annonces électorales et aucune réforme en profondeur pour lutter contre l’insécurité".

    Source : la1ere.francetvinfo.fr

     

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Wake Up Show

© 2016 - 2018 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT