Radio One Logo
  • Réunion : Le président de Région entendu par les gendarmes

    Réunion

    Réunion : Le président de Région entendu par les gendarmes

    24 sept. 2019 12:30

    82 vues

    Le président de Région, Didier Robert, est arrivé ce matin à la caserne Vérines, entendu dans le cadre de sa déclaration d'intérêt lorsqu'il était président de la SPL des Musées régionaux. "C'est en audition libre que j'apporte ma contribution à la justice et réponds aux interrogations pour un éclairage au dossier", commente Didier Robert ce matin.

    La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) avait transmis au procureur de la République le dossier concernant la déclaration modificative de ses revenus qu'il n'avait pas effectuée dans les délais légaux, à savoir dans les deux mois suivant les premiers revenus qu'il a perçus de la part de la société publique locale.

    "La Haute Autorité estime, au regard des différents éléments dont elle a connaissance, qu'il existe en l'état un doute sérieux quant à l'exhaustivité, l'exactitude et la sincérité de ces déclarations", écrivait-elle dans son communiqué du 10 avril dernier. Ce qui a amené la HATVP à juger nécessaire "de porter ces faits, susceptibles de constituer des infractions pénales, à la connaissance du procureur de la République de Saint-Denis".

    S'il reconnaissait l'avoir effectuée en dehors du délai légal, Didier Robert expliquait qu'il n'a jamais cherché à dissimuler ses revenus. Il en veut pour preuve que ces sommes figurent en bonne place dans sa déclaration effectuée au fisc au titre de ses revenus de 2017.

    Il réagissait immédiatement après le signalement de la HATVP : "Je dois immédiatement préciser quel que soit le respect que j’ai pour cette institution que cette transmission procède d’une analyse erronée en droit et en fait", écrivait le président de Région. "Je démontrerai que je n’ai pas omis de déclarer une partie substantielle de mes revenus et qu’il n’y a pas de doute sérieux quant à l’exactitude, l’exhaustivité et la sincérité de ma déclaration d’intérêts. En effet, je tiens à préciser, d’une part, que j’ai bien effectué la déclaration modificative qui ne portait pas sur une partie substantielle de mes revenus. Il est vrai que cette déclaration n’a pas été effectuée dans le délai de 2 mois, ce que la HATVP me reproche. D’autre part, je précise que l’ensemble de mes intérêts ont bien été déclarés auprès des services fiscaux dans les délais réglementaires", s'était-il défendu le 10 avril.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Les Tube Inoubliables

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT