Radio One Logo
  • A la Réunion : Les migrants sri-lankais placés en zone d'attente

    A la Réunion

    A la Réunion : Les migrants sri-lankais placés en zone d'attente

    08 oct. 2018 15:30

    96 vues

    Transférés du Port à Gillot samedi matin, les huit migrants sri-lankais ont été placés en zone d'attente. Comme le prévoient les textes s'agissant d'étrangers ayant tenté d'entrer de façon irrégulière sur le territoire et ne pouvant donc faire l'objet d'une mesure d'obligation de quitter le territoire français (OQTF), les huit migrants sri-lankais pourront être maintenus quatre jours dans cette zone internationale, avec possible prolongation par le juge des libertés et de la détention pour deux fois huit jours, plus six jours encore en cas de demande d'asile tardive.

    Durant cette période, la préfecture va tenter de trouver les moyens de réacheminer les migrants vers leur pays d'origine. À moins qu'ils ne formulent entretemps une demande d'asile en bonne et due forme, qui interromprait la procédure de réacheminement, une "pure mesure frontalière" selon une source proche du dossier. En attendant, ils ont la possibilité de recevoir la visite d'associations, d'un avocat ou d'un médecin pour s'assurer de leur bonne santé.

     

    Ces dernières 24 heures, les agents de la police aux frontières sont parvenus à identifier clairement les huit personnes, dont un mineur accompagné d'un membre de sa famille. La plupart disposaient de documents d'identité jugés authentiques.

    S'ils venaient à formuler une demande d'asile, ce qui semble très probable après les 4 000 km et 22 jours de mer parcourus, c'est potentiellement une autre longue route, administrative celle-là, qui attend désormais les huit hommes.

    S'ils suivent le même parcours que les six précédents Sri-lankais secourus au large de La Réunion en mars dernier, l'affaire pourrait prendre plus de six mois. En effet, les dossiers de demande d'asile de leurs compatriotes sont toujours en cours d'instruction par l'Ofpra, l'office français de protection des réfugiés et apatrides. Ces derniers sont toujours logés dans l'ouest, quatre à l'Ashram du Port et deux autres dans des logements à Plateau-Caillou.

    Selon nos informations, les huit hommes retenus à Gillot n'avaient reçu aucune visite au cours de la journée d'hier, leurs auditions se poursuivant auprès des services de la police aux frontières.

    Leur bateau de pêche immatriculé au Sri Lanka et baptisé Kevin repéré en fin de nuit samedi à 1 mile nautique des côtes réunionnaises, le groupe de migrants avait été escorté jusqu'au Port-ouest où les douanes, responsables frontaliers sur ce point de passage contrôlé, leur avaient signifié un refus d'entrer sur le territoire. Une procédure classique pour tout voyageur étranger ne disposant pas de visa ou de titre de séjour en règle. Ils auraient indiqué avoir payé un passeur jusqu'à 4 000 euros pas personne pour ce voyage clandestin.

    Source : Sébastien Gignoux/Clicanoo.fr

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT