Radio One Logo
  • Dé-confinement : Il y a une crainte d’une deuxième vague de contamination qui risque d’être encore plus dangereuse

    Dé-confinement

    Dé-confinement : Il y a une crainte d’une deuxième vague de contamination qui risque d’être encore plus dangereuse

    29 avril 2020 15:30

    305 vues

    A l’approche de la fin du confinement, prévue le 4 mai,  les services  de la santé se disent bien équipés pour faire face à une éventuelle deuxième vague.

    Un dé-confinement qui se fera progressivement et selon des conditions et des mesures sanitaires déjà en vigueur. Le Premier ministre a d’ailleurs déjà annoncé le port obligatoire de masque pour les sorties en public.

    Mais déjà certains pensent qu’il vaudrait mieux attendre encore, car le pays n’est pas encore à l’abri du Covid-19.

     Plusieurs pays l’ont appris à leur dépends.

    Selon toute probabilité, la levée  progressive du couvre-feu sanitaire aura bien lieu le lundi 4 mai. D’abord, les membres du Medical Council devront se rencontrer pour passer en revue la situation sanitaire dans le pays. C’est à la lumière du rapport du président du Medical Council que le gouvernement annoncera la fin  du confinement.

    Cependant,  certains pensent que Maurice n’est pas à l’abri de ce qu’on qualifie de deuxième vague de contamination, en se basant sur certaines expériences.

    A l’instar de l'Allemagne qui a été le premier pays européen à avoir commencé un dé-confinement progressif, le 20 avril dernier. Longtemps salué pour sa gestion de la crise, ce pays a rouvert les magasins de moins de 800 m2. Mais depuis le dé-confinement progressif, l'Allemagne a enregistré une augmentation du nombre de patients positifs au Covid-19.

    Idem pour Singapour qui avait réussi, dans un premier temps, à contenir la propagation du virus grâce à une stratégie de contrôle très stricte et de traçage des contacts avec les personnes contaminées. Toutefois depuis quelques semaines, Singapour fait face à une deuxième vague de contamination. Les autorités Singapouriennes ont donc durci leur dispositif et décidé d'un confinement une nouvelle fois. La Chine aussi fait face au même problème.

    A Maurice, le gouvernement et les autorités sanitaires pensent gérer une éventuelle deuxième vague de contamination  en comptant sur la coopération  de la population.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT