Radio One Logo
  • Fake news : : l'opération à cœur ouvert grâce à l’hypnose n'a pas eu lieu !

    Fake news :

    Fake news : : l'opération à cœur ouvert grâce à l’hypnose n'a pas eu lieu !

    29 sept. 2018 21:30

    46 vues

    De nombreux titres de presse et émissions ont relayé, le 25 septembre, l'information suivante : "Un homme opéré du cœur sans anesthésie grâce à l'hypnose à Lille". Sauf que… rien ne s’est passé comme cela, soulignent nos confrères d'Allodocteurs.fr : "Comme souvent à l’heure de la course à la publication et au clic, l’information initialement présentée par les médecins lillois a été embellie et déformée, sans vérification".

    Tout n’est pas faux, dans les grandes lignes des articles : un homme de 88 ans a bien été opéré du cœur à Lille, au cours d’une intervention dans laquelle une infirmière formée à l’hypnose médicale a joué un rôle primordial.

    L’intervention en question ? Une implantation de valve aortique par voie transcutanée, ou TAVI. C’est-à-dire une technique (mise au point au CHU de Rouen au début des années 2000) qui permet de remplacer, en quarante minutes environ, une valve cardiaque sans recourir à l’anesthésie générale en passant par une petite ouverture cutanée au niveau de l’aine. Une pratique cardio-interventionnelle courante, qui a déjà bénéficié à plus de 250 000 de patients de par le monde...

    Une séance d'hypnose...

    Pour la première fois au CHRU de Lille, l'équipe a proposé à un patient de 88 ans une séance d'hypnose pour remplacer la prémédication habituellement utilisée pour un TAVI. Le déroulement de la séance est le suivant : l'octogénaire échange durant un long temps avec une infirmière. Le contact verbal bienveillant, engagé tôt, se focalise sur le vécu passé du patient, focalisant son attention sur ses souvenirs et sollicitant ses facultés d’imagination… afin de lui faire penser à toute autre chose qu’à l’équipe du cardiologue qui s’affaire autour de lui.

    ...suivie par le recours à un anesthésique

    Au moment de l’introduction de la sonde, en revanche, le cardiologue a bien recours à un anesthésique local (de la lidocaïne) injecté au niveau de l’artère fémorale, comme il nous l’a confirmé ce 25 septembre. Pour l'octogénaire sous hypnose, l’intervention s’est parfaitement déroulée.

    Une indéniable prouesse

    Il y a là une indéniable prouesse, que de parvenir à éviter toute administration de sédatifs durant la phase de "prémédication" préalable à un TAVI, en utilisant les techniques d’hypnose médicale (qui n’ont rien de mystique ou d’ésotérique !). Mais il est faux de dire qu’une opération à cœur ouvert qui nécessite habituellement une anesthésie générale a été réalisée sans aucun anesthésique durant la phase opératoire, grâce à l’hypnose.

    Source : midilibre

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT