Radio One Logo
  • Suppléments de protéines : pourquoi pas, mais avec modération

    Suppléments de protéines

    Suppléments de protéines : pourquoi pas, mais avec modération

    08 mai 2019 21:30

    132 vues

    Les acides aminés sont essentiels pour le bon fonctionnement de notre corps. Mais attention à ne pas trop en consommer, révèle une étude publiée dans la revue Nature Metabolism.

    Les BCAAs (acides aminés à chaîne ramifiée) sont des acides aminés essentiels – constitutifs des protéines – présents dans les aliments tels que la viande, les produits laitiers, le poisson, les œufs ou encore dans les haricots, les lentilles, les noix ou les protéines de soja. Les sources naturelles ne manquent pas, mais de nombreuses personnes – par intérêt sportif – se tournent vers les suppléments protéinés. Barres aux BCAAs, capsules, poudre chocolatée, il existe sur le marché du “muscle” de nombreux produits enrichis. La question est donc : une surconsommation de ces suppléments peut-elle entraîner des risques pour la santé ?

    D’importants effets secondaires

    C’est ce qu’on tenté de savoir des chercheurs de l’Université de Sydney, en Australie. Pour cette étude, ceux-ci expliquent avoir nourri des groupes de souris avec des régimes contenant différentes quantités de BCAA. Soit les souris consommaient le double d’un apport classique en protéines, soit l’apport classique, soit la moitié de cet apport, ou encore le cinquième de cet apport. Résultat : les souris soumises au régime “double” sont toutes devenues obèses, et ont une durée de vie plus courte que les autres.

    « Les régimes riches en protéines et faibles en glucides se sont avérés bénéfiques pour la fonction de reproduction musculaire, mais ils ont eu des effets néfastes sur la santé, et ont également conduit à une réduction de la durée de vie, explique le Dr Samantha Solon-Biet, principale auteure de l’étude. Ce que cette nouvelle recherche a montré, c’est que l’équilibre en acides aminés est important – il est préférable de varier les sources de protéines pour vous assurer d’obtenir le meilleur équilibre en acides aminés ».

    Variation et modération

    Pour expliquer ces résultats, les chercheurs notent que la surconsommation de suppléments en protéines a entraîné la suppression d’autres acides aminés essentiels. Tels que le tryptophane. Cet acide aminé est en quelque sorte le seul précurseur de l’hormone sérotonine. Nous savons cette hormone impliquée dans la régulation de notre humeur, ou de notre qualité de sommeil, mais une baisse des niveaux de sérotonine dans le cerveau déclenche également autre chose : la sensation de faim.

    Ainsi, la diminution de la sérotonine dans le cerveau des souris causée par une consommation excessive de BCAAs a entraîné des problèmes de suralimentation. C’est pourquoi les souris sont devenues obèses. Et les souris en surpoids – tout comme les humains – ont de grandes chances d’avoir une durée de vie plus courte. En conclusion, les suppléments en protéines, c’est comme pour tout : il faut varier, et en consommer avec modération.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT