Radio One Logo
  • Société

    Ashok Subron parle de manifestations historiques

    13 sept. 2020 10:28

    152 vues

    C’est l’exaspération qui a poussé les Mauriciens à descendre dans les rues. Le syndicaliste de la fonction publique Rashid Imrith voit plusieurs menaces qui pèsent sur la démocratie à Maurice.  
    « Il y a 4 lois qui ont été promulgué durant la période covid-19 et ses lois ont rétrécie l’espace démocratique. Et cela est très dangereux mais surtout inacceptable. »
    Il faut s’inspirer de l’histoire du pays. Le militant de Rezistans ek Alternativ et initiateur du Kolektif Konversasion Solider, Ashok Subron, s’est référé au décès de la manifestante Anjalay Coopen, en 1943, pour parler des manifestations.
    « L’histoire est en marche. » explique ce dernier
    Outre les syndicalistes, d’autres personnes dont les activités professionnelles ont été affectées par la crise économique ont également témoigné de leur situation. Virginie est skipper dans la région du Sud-Est.  
    « C’est grâce aux dons des Mauriciens que nous pouvons avoir de quoi nous nourrir aujourd’hui. Pour cela je tiens à vous remercier car à ce jour, nous n’avons rien recu du gouvernement. Ce vendredi nous serons devant le conseil des ministres pour manifester. »
    A l’invitation du syndicaliste Rashid Imrith, les manifestations ont observé une minute de silence en mémoire des maris décédées en mer et du capitaine encore porté manquant suite au naufrage du remorqueur Sir Gaëtan, le 31 août dernier.

Laissez-nous vos commentaires

A lire aussi

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT