Radio One Logo
  • Cannabis thérapeutique et utilisation de ses dérivés :  trop d’implications dans la mise en pratique pour Maurice, selon Renganaden Padayachy

    Société

    Cannabis thérapeutique et utilisation de ses dérivés : trop d’implications dans la mise en pratique pour Maurice, selon Renganaden Padayachy

    24 oct. 2020 18:00

    12 vues

    Face à la pandémie de la Covid-19 et sur ses répercussions sur les sources de revenues traditionnelles, le marché de l’or vert, déjà en expansion, pourrait être, une bouée de sauvetage pour certaines économies.

    En Afrique, plusieurs pays l’ont compris, il faut compter sur le commerce du cannabis thérapeutique et de ses dérivés, avec bien sûr des gardes fous bien définis.

    Au plus près de chez nous, l’Ile de la Réunion se positionne pour les essais avec un décret, paru le 9 octobre, autorisant l’expérimentation du cannabis thérapeutique.

    Quand les récoltes de l’or vert sont juteuses. Le sujet est signé Sabrina Rancier.

    Maurice pourrait-elle songer à exploiter cette économie parallèle, alors que son économie est en récession. Trop d’implications, estime le ministre des Finances, quelque peu pris à dépourvu sur cette question de Radio One.

    Du Mozambique à l'Afrique du Sud, en passant par le Malawi et le Lesotho, le marché du cannabis thérapeutique et de ses dérivés est en pleine expansion.

    Le Lesotho a été le premier pays africain à légaliser le cannabis médicinal en 2017. Depuis, il récolte en récolte les fruits. C’était la 3eme source de revenu de ce pays l’année dernière.

    Le marché mondial du cannabis est estimé à quelque 200 milliards de dollars. En 2028, ce chiffre aura presque doublé.

    Le cannabis un produit d’avenir, le Rwanda l’a aussi compris. Le gouvernement a indiqué le 15 octobre qu’il allait commencer la réception des demandes de permis pour développer cette culture à haute valeur ajoutée. Mais pour autant, ce pays n'ouvre pas la porte à la consommation.

    L’Afrique australe s’est aussi mise dans les starting-blocks agricoles et législatifs : le Zimbabwe, l’Afrique du Sud et, avec un peu de retard, la Zambie, le Kenya et l’Ouganda.

    La Réunion, juste à côté de nous, se prépare pour des essais.

    Le président de l’association Chanvre Réunion explique que l’île à des variétés uniques qui seraient adaptées à un usage thérapeutique.

Laissez-nous vos commentaires

A lire aussi

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT