Radio One Logo
  • De Beyrouth à Maurice : deux bateaux sous pavillon de complaisance au cœur de scandales en moins d’un mois

    De Beyrouth à Maurice

    De Beyrouth à Maurice : deux bateaux sous pavillon de complaisance au cœur de scandales en moins d’un mois

    14 août 2020 15:45

    738 vues

    Depuis la semaine dernière, deux pays, Maurice, et le Liban, sont victimes de drames causés par des bateaux immatriculés sous pavillon de complaisance.

    Un navire sous pavillon de complaisance est un navire qui bat le pavillon d’un pays autre que le sien. Ils sont sollicités pour des raisons d'allégement des contraintes en matière de fiscalité, de droit du travail, de normes de sécurité ou environnementales. Un « navire poubelle » qui peut aussi se soustraire aux contrôles susceptibles de l'empêcher de transporter certaines marchandises ou de naviguer dans certaines zones maritimes.

    A Maurice nous en parlons peu mais le sujet interpelle sur le plan international et devrait nous intéresser.

    Tout comme l’Organisation internationale du travail, la Fédération internationale des ouvriers du transport avait également, en 2016, attiré l’attention sur ce sujet.

    L’explosion au Liban mardi dernier, a été causée suivant le passage d’un bateau, dit de complaisance justement, et dont la cargaison dangereuse de nitrate d'ammoniac avait été saisie et stocké dans le port de Beyrouth. Non-respect des normes de navigation, et résultat : une ville marquée pour les décennies à venir.

    A Maurice, le Wakashio, comme celui au Liban, également sous pavillon de complaisance, n'a pas réussi à naviguer dans les eaux de l'océan Indien et s'est échoué sur les récifs à Pointe-d’Esny. Et depuis quelques jours, de nombreuses questions surgissent quant à l’état de ce vraquier japonais, battant pavillon panaméen.

    Selon des instances internationales, ce genre d’incident peuvent être évités, avec une meilleure coordination entre les États.

    Et justement, la Commission de l’océan Indien avait fait savoir après ce désastre écologique à Maurice, qu’elle poursuivra, en urgence, des discussions avec l’Organisation maritime internationale et le Secrétariat de la Convention de Nairobi pour renforcer les capacités nationales et régionales dans le but de prévenir et mieux gérer ce genre de situation.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2021 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT